mardi 6 août 2013

Fête dans les Terres australes et antarctiques françaises - le 6 août

Terres australes et antarctiques françaises
(T.A.A.F)

 Les Terres australes et antarctiques françaises constituent un territoire d'outre-mer de la France créé par une loi du 6 août 1955, c'est l'anniversaire que nous célébrons aujourd'hui. La dénomination complète est :  Territoire des Terres australes et antarctiques françaises, mais il est plus connu, notamment des philatélistes, sous le terme acronyme : TAAF. Ce territoire comprend actuellement cinq districts : les îles Saint-Paul-et-Amsterdam , les îles Crozet, l'île de Kerguelen, dans l'extrême sud de l'Océan Indien, la Terre Adélie sur le continent Antarctique et les îles Éparses (l’île Europa, l’île Bassas da India, l’île Juan de Nova, les îles Glorieuses,  et  l’île Tromelin) autour de Madagascar.
 Aucune territoire n'a jamais eu, en dépit de quelques brèves tentatives de colonisation, de population permanente. La France y assure cependant une présence humaine continue (logistique, scientifique ou militaire) grâce à du personnel relevé régulièrement. L'application du Traité sur l'Antarctique, signé en 1959, auquel la France adhère, se traduit par le fait que la Terre Adélie, sur laquelle la souveraineté française n'est pas reconnue par certains États, est néanmoins exercée de manière conforme au traité. Le traité suspend les revendications territoriales françaises et l'exercice de la souveraineté exclusive jusqu'en 2041.

  • Les armoiries des Terres australes et antarctiques françaises ont été créées dans les années '1950 par l'héraldiste Suzanne Gauthier, sur les indications d'un ancien administrateur du territoire. Elles ont été adoptées en 1958 et se décrivent ainsi : écartelé, au premier d’azur au chou de Kerguelen (Pringlea antiscorbutica) d’argent ; au deuxième d’or à la langouste de sable posée en pal ; au troisième d’or à la tête et au col de manchot royal (Aptenodytes patagonicus) de sable couronné du champ ; au quatrième d’azur à l’iceberg d’argent. L’écu est timbré d’un arc-en-ciel d’or chargé à la partie supérieure de trois étoiles du même et portant l'inscription en lettre  de sable "TERRES AUSTRALES ET ANTARCTIQUES FRANÇAISES", le tout brochant sur deux ancres d’argent, placées l’une en bande et l’autre en barre. Les supports sont deux éléphants de mer (Mirounga leonina), d’argent.
    - Le chou de Kerguelen représente le district de Kerguelen.
    - Le manchot royal représente le district de Crozet, qui abrite la plus grande colonie mondiale.
    - La langouste représente le district de Saint-Paul-et-Amsterdam, dont les eaux hébergent une importante population.
    - L'iceberg représente le district de Terre Adélie situé sur le continent Antarctique.
    - Le district des Îles Éparses rattaché en 2007 aux Terres australes et antarctiques françaises n'est pas représenté.

    Toutefois on trouve depuis quelques années dans les circuits spécialisés, des jolies pièces de monnaie commémoratives faites uniquement pour les collectionneurs et les numismates ( il n'y aucun commerce chez les manchots et les éléphants de mer), certaines sont en argent et le revers est frappé d'armoiries correspondant entre autres, à nos Îles Éparses ( voir historique, plus bas). Ci-dessous, celles des îles Amsterdam-et-Saint-Paul et la Terre Adélie (2011). Ces réalisations n'ont aucun caractère officiel,  mais ont le mérite d'exister et d'enrichir le thème des armoiries territoriales de façon plaisante.

    •  Le drapeau officiel des Terres australes et antarctiques françaises est celui de la France. On lui associe un pavillon dont le dessin a été fixé par décret le 23 février 2007 : "d’azur au monogramme composé des quatre lettres T, A, A, F, entremêlées, accompagnées en pointe de cinq étoiles, le tout d’argent, et au franc-canton en pal azur argent gueules ". Les cinq étoiles  représentent les cinq districts : Crozet, Kerguelen, Saint-Paul et Amsterdam, Terre Adélie et les îles Éparses.



    timbre TAAF 1959

    monnaie commémorative 2004

    pavillon des bateaux patrouilleurs
     surveillant les zones de pêche

    Chef de l'étatprésident François Hollande
    Siège administratifSaint-Pierre-de-la-Réunion
    Superficie
    .
    Totale7 748 km²
    (et la Terre Adélie : 432 000 km² )

    Terre7 748 km²

    Eau       0 km²
    États frontaliers -
    Nombre d'îles~15
    Littoral2 949 km
    Extrêmes
      Point le plus haut :

    Mont Ross (volcan, île de Kerguelen) : 1 850 m.
      Point le plus bas :côtes Océan Indien :  0 m.
    Population
    .
    ~100/200 habitants
     non permanents
    GentiléTaafien, taafienne
    Langues usuellesfrançais
    MonnaieEuro (EUR)
    Indicatif téléphonique262
    Extension internet.tf
    Fête nationale
     . 
    Jour férié éventuel

     
    - 14/07 - Fête nationale
    de la France.
    - 06/08 - Fête du territoire -
    anniversaire de la création du territoire, en 1955.
    Devise nationaleLiberté, égalité, fraternité.
    Statut










    Territoire d'outre-mer de la France. C'est depuis Saint-Pierre, dans l île de la Réunion, que sont administrées les Terres australes et antarctiques françaises. Elles sont placées sous l'autorité de l'Administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises qui a rang de préfet, et qui agit en double qualité de représentant de l'État et d'exécutif du territoire.


    .



    quelques autres emblèmes historiques


    drapeau utilisé avant 2007 ne présentant que 3 étoiles pour
     Saint-Paul-et-Amsterdam, Crozet et Kerguelen
    à droite : armoiries qui correspondent aux cinq groupes des îles Éparses détaillées ci-dessous 

    à droite : armoiries de l'île de Bassas da India

    à droite : armoiries de l'île d'Europa

    à droite : armoiries des îles Glorieuses

    à droite : armoiries de l'île de Juan de Nova

    à droite : armoiries de l'île Tromelin (oiseau : fou à pieds rouge - Sula sula)


    à droite : armoiries des îles Crozet - le cochon fait référence à une des îles,  nommée "île aux Cochons"
     en raison des porcs qui avaient été laissés sur place au début du XIXe siècle, par les chasseurs de phoques,
    pour se nourrir ainsi que pour sauver d'éventuels naufragés.
    à gauche : armoiries de l'île de Kerguelen, pour la même raison que ci-dessus , le chou de Kerguelen pouvait sauver les marins perdus ou malades car il permettait de lutter contre le terrible scorbut .



    6 août  ← pays précédent • pays suivant  →  ◙   6 août

    Herald Productions

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire