lundi 5 août 2013

Fête dans l' Ontario, la Nouvelle-Écosse et
le Nouveau-Brunswick (Canada) - le 5 août

Ontario
Province of Ontario

 
Le nom de l' Ontario vient d'un mot de la langue huronne dans laquelle il signifie "belle eau scintillante", car c'est aussi le nom d'un des cinq Grands Lacs nord-américains.  Jadis réuni au Québec qui formaient ensemble la Province du Canada-Uni, colonie britannique, ils se séparent en 1867 pour cette fois créer la Fédération du Canada avec la Nouvelle-Ecosse et le Nouveau-Brunswick. Et pourtant il s'en est fallu de peu pour que cette région ne devienne un nouvel état des États-Unis d'Amérique, à cause la Guerre anglo-américaine de 1812, une de ces guerres "oubliées" de l'Histoire.
  • Les armoiries de l'Ontario ont été accordées par décret de Sa Majesté la reine Victoria le 26 mai 1868;  puis augmentées d’un cimier, de supports et d’une devise par décret de Sa Majesté le roi Édouard VII le 27 février 1909.
      Le blason est : de sinople à trois feuilles d'érable réunies par une tige d'or (qui représente le Canada) ; chef d'argent à la croix de gueules (la Croix de saint Georges, qui représente l'Angleterre).
       Supports : à dextre un orignal (Alces alces) , à senestre un "chevreuil" comme on le nomme au  Canada, en fait c'est un cerf de Virginie (Odocoileus virginianus), les deux au naturel .
       Timbré d'un tortil d'or et de sinople et en cimier un ours noir (Ursus americanus) passant, au naturel. Le tout est soutenu par une banderole où est inscrite la devise en latin "Ut incepit Fidelis sic permanet", qui signifie "Loyal au début, loyal pour toujours". Elle fait référence aux colons restés fidèles à la couronne britannique qui, avec la Guerre d'indépendance des États-Unis, se sont réfugiés au sud de l'Ontario.
       Le Gouvernement provincial utilise une version (deuxième, ci-dessous), au graphisme plus stylisé, non dénué d'intérêt. Enfin, le Gouverneur a lui aussi ses armes avec juste le blason entouré de motifs végétaux et timbré de la couronne royale.



  • L'actuel drapeau de l'Ontario a été proclamé drapeau officiel le 21 mai 1965. C' est un "Red Ensign" britannique, avec l'Union Jack dans le canton et les armoiries provinciales sur le battant. C'est donc un rares "Red"  à flotter sur terre, cette couleur étant normalement dédiée aux pavillons de marine britanniques , mais le Canada avait un drapeau similaire avant l'adoption de celui avec la feuille d'érable.


timbre Canada 1966
(trille blanc - Trillium grandiflorum)

monnaie commémorative en or - 2013

ovale automobiles

Chef de l'étatla Reine Elizabeth II Windsor
Capitale administrativeToronto
SuperficieTotale1 076 395 km²

 Terre   917 741 km²

Eau   158 654 km²
États frontaliersManitoba, Québec, États-Unis.
Frontières4 229 km
Littoral1 210 km
Extrêmes
  Point le plus haut :

Ishpatina Ridge  :  693 m.
  Point le plus bas :Hudson bay :  0  m.
Population13 505 900 habitants
GentiléOntarien,ontarienne
Langues usuellesanglais, français
MonnaieDollar canadien (CAD)
Indicatif téléphonique1
Extension internet.on.ca
Jour férié national

.
1er premier Lundi du mois d'Août, le 05/08 en 2013 - Civic holiday 
Devise nationale

Ut incepit fidelis sic permanet
(Fidèle elle commença, fidèle elle restera)
Statut

.


Une des 4 premières provinces fondatrices de la Confédération du Canada, en 1867.



Civic holiday / Simcoe day
 Le premier lundi d'Août est un jour férié dans de nombreuses régions du Canada. Il est un jour férié dans certaines provinces et certains territoires, mais dans d'autres, il a un autre statut juridique. Il est souvent appelé le  "Civic Holiday" ou "Journée provinciale", ou d'autres noms locaux. Dans l' Ontario, la fête a été rebaptisée Simcoe Day (fête de Simcoe), à Toronto depuis 1969 en honneur au  premier lieutenant-gouverneur du Haut-Canada et  promulgateur de la loi contre l'esclavage, mais une motion à l'Association des municipalités de l'Ontario pour étendre le changement de nom à toute la Province a échoué. Le Civic Holiday  est aussi connu par l'une nombreuses appellations locales comme Colonel By Day à Ottawa, George Hamilton Day à Hamilton, Joseph Brant Day à Burlington, Founders 'Day à Brantford, McLaughlin Day à Oshawa, Alexander Mackenzie Day à Sarnia, James Cockburn Day à Cobourg, Peter Robinson Day à Peterborough, et John Galt Day à Guelph, ainsi que de nombreux autres noms dans les petites municipalités.


quelques autres emblèmes historiques




Dessin de Arthur Charles Fox-Davies (1915)


£ē þěţišíęř...

comme à la fin de certains films, on prend plaisir à regarder les bêtisiers, il en est de même pour mon film à moi :











Nouvelle Écosse
Province of Nova Scotia

 
La province de Nouvelle-Écosse occupe une presqu'île et une île, appelée Île du Cap-Breton,  les deux baignées par l'Océan Atlantique. Pour les anglophones la province se nomme encore aujourd'hui Nova Scotia, qui est la traduction en latin de Nouvelle-Écosse, une toponymie qui nous vient des anciennes cartes marines. Au cours des années 1620, le roi Charles Ier d'Écosse et d'Angleterre avait envoyé une troupe d'Écossais pour y fonder une colonie sous le nom de Nova Scotia. Disputée au XVIIe siècle entre les Français et les Anglais, la province devint définitivement anglaise au traité d'Utrecht (1713). Elle fut l'une des quatre premières provinces de la Confédération canadienne (1867). 

  • Les armoiries de la Nouvelle-Écosse ont été accordées une première fois en 1625 par le roi Charles 1er d'Angleterre ; elles furent rétablies par décret de Sa Majesté le roi Georges V le 19 janvier 1929 pour remplacer les armoiries octroyées en mai 1868.
    Blason: d'argent au sautoir d’azur à un écu brochant d’or chargé d’un lion de gueules enclos dans un double trescheur fleuré-contre-fleuré du même;
    Supports : À dextre une licorne d’argent, armée, crinée et onglée d’or, ceinte de la couronne royale d’Écosse au naturel, colletée d’une couronne composée de croix pattées et de fleurs de lis ornée d’une chaîne passant entre ses pattes antérieures et recourbée sur son dos, le tout d'or, à senestre une représentation du XVIIe siècle d’un Amérindien du Nord tenant de sa main senestre une flèche, le tout au naturel, les supports debout sur un monticule herbeux de sinople orné de fleurs de mai et de chardons tigés et feuillés au naturel;
    Cimier : une branche de laurier et un chardon, naissants de deux mains jointes, celle de dextre armée, le tout au naturel;
    Devise sur le tout : banderole d'or avec l'inscription en latin : "MUNIT HAEC ET ALTERA VINCIT" signifiant "L’une défend et l’autre conquiert", la première faisant référence à l’Écosse et la seconde, à la Nouvelle-Écosse.
    Les armoiries royales de l’Écosse et le drapeau national de l’Écosse dans les couleurs inversées, symbolisent les origines de la Nouvelle-Écosse comme colonie écossaise bénéficiant de l’appui royal. Les deux styles de mains et les fleurs représentent les peuples de l’ancienne Écosse et de la nouvelle Écosse s’unissant en tant que protecteurs et bâtisseurs, dans le but de faire régner la paix qui a mené à la création de la province. La licorne portant la couronne royale d’Écosse reflète l’appui que le roi d’Écosse a fourni à ce territoire qui faisait légalement partie de l’Écosse. L’homme est dessiné tel qu’on se représentait un indigène de l’Amérique du Nord au XVIIe siècle. Le peuple autochtone qui résidait dans cette région avant l'arrivée des européens était surtout les Micmacs .
    En-dessous les armoiries spécifiques du Gouverneur de la province , avec le blason uniquement entouré de motifs végétaux et timbré de la couronne royale.


  • Le drapeau de la Nouvelle-Écosse est basé sur le dessin des armoiries provinciales. Le drapeau de cette province canadienne, un sautoir bleu sur fond blanc, est une simple inversion des couleurs du drapeau de l'Écosse (un sautoir blanc, la croix de saint André, sur fond bleu), chargé au centre des armoiries de l'Écosse, un écu or avec un lion rouge entouré d'un trescheur double décoré de fleurs-de-lys.


timbre Canada 1966
(fleur de mai - Epigaea repens)

monnaie commémorative en or - 2011

ovale automobiles

Chef de l'étatla Reine Elizabeth II Windsor
Capitale administrativeHalifax
SuperficieTotale55 283 km²

Terre53 338 km²

Eau  1 946 km²
États frontaliersNouveau Brunswick
Frontières     35  km
Littoral4 051 km
Extrêmes
  Point le plus haut :

White Hill :  535 m.
  Point le plus bas :côte Océan Atlantique :  0 m.
Population921 727 habitants
GentiléNéo-écossais, néo-écossaise.
Langues usuellesanglais, français, gaélique.
MonnaieDollar canadien (CAD)
Indicatif téléphonique1
Extension internet.ns.ca
Jour férié national

.
1er premier Lundi du mois d'Août, le 05/08 en 2013 - 
Natal day 
Devise nationaleMunit Haec et Altera Vincit
 (L'une défend et l'autre conquiert)
Statut



Une des 4 premières provinces fondatrices de la Confédération du Canada, en 1867.



                                     Natal day
Les gens des provinces canadiennes de la Nouvelle-Écosse et de l'Île-du-Prince-Édouard organisent des fêtes d'anniversaire pour leurs provinces, le premier lundi d'Août. Gâteaux d'anniversaire énormes sont préparés et distribués. D'autres événements incluent les repas en commun, des défilés, des activités sportives et feux d'artifice.
Le Natal day n'est pas un jour férié mais beaucoup de gens dans les provinces de la Nouvelle-Écosse et l'Île-du-Prince-Édouard ont un jour de congé payé. Les bureaux de poste sont fermés et certains magasins peuvent être ouverts à des heures réduites, selon la coutume locale. D'autres types d'entreprises et organisations peuvent être ouverts ou fermés, selon les modalités qu'ils ont faites avec leurs employés. Les transports publics fonctionnent à un horaire réduit et les écoles sont fermées comme le premier lundi de Août chutes dans le milieu de la période des vacances d'été. Les grandes courses sur route peuvent conduire à des fermetures de routes ou de déviations.




quelques autres emblèmes historiques



gravure du XIXe siècle reproduisant
 les armoiries du baronnetage de Nova Scotia,
établi par le roi Charles Ier en 1620
pour administrer la colonie écossaise
premières armoiries de la Province de Nouvelle-Écosse
 en vigueur de 1868 à 1929
Dessin de Arthur Charles Fox-Davies (1915)


premier drapeau de la Province de Nouvelle-Écosse de 1870 à 1929




 Nouveau Brunswick
Province of New Brunswick

 
  Le Nouveau-Brunswick, a été nommé ainsi en l'honneur de George III, roi d'Angleterre de 1760 à 1820. Ce dernier descendait en effet de la maison princière allemande de Brunswick par celle de Hanovre. C'est là que s'installa en 1601 la colonie française d'Acadie, d'où la forte présence de population francophone hors du Québec, dans cette province. La colonie sera officiellement renommée Nouvelle-Écosse en 1713, à la suite de la conquête britannique, puis la partie continentale reçoit le nom de Nouveau-Brunswick en 1784, lorsqu'elle est séparée de la Nouvelle-Écosse (voir plus haut). Le Nouveau-Brunswick sera l'une des quatre premières provinces de la Confédération canadienne (1867). 

  • Les armoiries du Nouveau-Brunswick ont été accordées par décret de Sa Majesté la reine Victoria le 26 mai 1868; puis augmentées d’un cimier et d’une devise par décret du lieutenant-gouverneur en conseil en 1966.et enfin augmentées des supports par décret de Sa Majesté la reine Elizabeth II le 24 septembre 1984.
    Blason : d’or à la galère antique avec ses rames voguant sur une mer au naturel,  au chef de gueules chargé d’un léopard d’or;
      Supports : deux cerfs de Virginie (Odocoileus virginianus) colletés chacun d’un collier nommé  "wampoum"  des indiens Malécites au naturel, d’où pend un écusson, celui de dextre portant l’insigne de l’Union, celui de senestre les armes de la France moderne, à savoir d’azur à trois fleurs de lis d’or,  le tout soutenu d’un monticule herbeux où poussent l’emblème floral de la province du Nouveau-Brunswick, la violette mauve (Viola cuculata) et de jeunes pousses des fougères nommées "crosses de fougère" (Matteuccia struthiopteris), le tout au naturel;
      Timbre : heaume d'or avec tortil et lambrequins d'or et de gueules.
      Cimier : une petite couronne à quatre feuilles d’érable (dont trois visibles) , de laquelle saute un saumon de l’Atlantique (Salmo salar) soutenant sur son dos la couronne royale, les deux au naturel;
      Devise dans un listel d'or sous les armoiries inscrite en latin : "SPEM REDUXIT." qui signifie "L’espoir ravivé ".
      En-dessous les armoiries spécifique au Gouverneur de la province , avec le blason uniquement entouré de motifs végétaux et timbré de la couronne royale.


  • Le drapeau du Nouveau-Brunswick reprend les éléments des armoiries provinciales et a été adopté par décret le 25 février 1965. Les proportions du drapeau sont de 8:5 ; le lion or sur fond rouge sur le tiers supérieur du drapeau représente autant les liens du Nouveau-Brunswick avec la région de Brunswick en Allemagne qu'avec le monarque britannique. Les deux-tiers inférieurs du drapeau sont occupés par une galère espagnole, la représentation héraldique traditionnelle d'un navire. Son apparence en mer sur le drapeau représente la construction navale, une des principales industries de la province à l'époque de l'adoption des armoiries et pour la majeure partie de l'histoire de la province.


timbre Canada 1966
(violette cuculée Viola cucullata)

monnaie commémorative en or - 2010

ovale automobiles

Chef de l'étatla Reine Elizabeth II Windsor
Capitale administrativeFredericton
Ville la plus peupléeSaint John
SuperficieTotale73 908 km²

Terre71 450 km²

Eau  1 458 km²
États frontaliers

Québec, Nouvelle-Ecosse, États-Unis.
Frontières      ?  km
Littoral1 524 km
Extrêmes
  Point le plus haut :

Mount Carleton  :  817 m.
  Point le plus bas :côte Océan Atlantique :  0 m.
Population751 171 habitants
Gentilé
.
Néo-brunswickois,
néo-brunswickoise
Langues usuellesanglais, Français (officielles)
MonnaieDollar canadien (CAD)
Indicatif téléphonique1
Extension internet.nb.ca
Jour férié national

.
1er premier Lundi du mois d'Août, le 05/08 en 2013 - New Brunswick Day
Devise nationale

Spem reduxit
 (L'espoir revint)
Statut
.



Une des 4 premières provinces fondatrices de la Confédération du Canada, en 1867.


           New Brunswick day  

la Fête du Nouveau-Brunswick est un jour férié dans la province canadienne du Nouveau-Brunswick, le premier lundi d'Août. C'est une chance pour les personnes à renforcer leurs communautés locales en célébrant leurs réalisations, leur histoire, la culture et le paysage. De nombreuses villes organisent dess d'anniversaire pour la province. Beaucoup de gens ont un jour de congé. Les bureaux de poste, les écoles et de nombreuses administrations,  les entreprises sont fermés, mais les magasins peuvent être ouverts selon la coutume locale. Les transports en commun peuvent être réduits ou pas exécutés du tout.

quelques autres emblèmes historiques


ancienne gravure des armoiries début XXe siècle.
premier drapeau de la Province de Nouvelle-Écosse de 1869 à 1965

drapeau national de l'Acadie, crée en 1884
sur la base du drapeau français, il représente la nation acadienne,
il est utilisé de façon quasi officielle, mais avant tout
politique et identitaire dans les anciens territoires de l'Acadie historique
où la communauté francophone est importante.



4 août  ← pays précédent • pays suivant  →  ◙    6 août

Herald Productions









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire