mercredi 22 mai 2013

Hommage à Richard Wagner

ujourd'hui le 22 mai 2013, on célèbre le 200e anniversaire de la naissance du grand compositeur allemand :
monnaie commémorative en argent émise cette année en Allemagne
blason de Richard Wagner :
'd'azur à sept étoiles d'argent
formant la constellation de la Lyre
 dont l'étoile de Véga ".

 

Richard Wagner


 (• Leipzig 1813 - † Venise 1883)






Écouter : l'Ouverture de l'opéra :
"les Maîtres-Chanteurs de Nuremberg"
Wilhelm Richard Wagner est né à Leipzig ( blason de gauche), à l'époque : dans le Royaume de Saxe, le 22 mai 1813
et il est mort à Venise (à droite), en Italie,  le 13 février 1883.
Écouter : le Prélude de l'opéra : "Tristan et Isolde"
   

Biographie (très condensée) de Richard Wagner :

Armoiries du Royaume de Bavière
pendant le règne de Louis II de Wittelsbach
(1845-1886)
Richard Wagner est un compositeur et chef d’orchestre allemand né le 22 mai 1813 à Leipzig (Allemagne) et mort le 13 février 1883 à Venise. Il mène une jeunesse assez agitée en participant à plusieurs mouvements contestataires, qui l'obligeront à s'exiler dans divers endroits en Europe. En plus de son talent de compositeur, il se pose comme l'un des meilleurs chefs d’orchestre de son temps et il est aussi écrivain, mais certains de ses écrits sont entachés d'un antisémitisme ouvertement affiché. Ainsi, il écrit son premier opéra : Les Fées, en 1833, et il occupera le poste de Kappellmeister à la cour de Saxe. Sa carrière profite énormément du soutien que lui apporte son mécène le roi Louis II de Bavière. En 1871, il choisit la petite ville de Bayreuth pour accueillir sa nouvelle salle d'opéra. À la fin de sa vie, Wagner était gravement malade. En 1882, après le festival le Bayreuth, la famille Wagner voyage à Venise pour se reposer l'hiver. Le 13 février 1883, Richard est emporté par une crise cardiaque. Il est mort dans les bras de son épouse Cosima, qui était la fille de Franz Liszt. Son corps est rapatrié et inhumé dans le jardin de la villa Wahnfried à Bayreuth. En 1930 mourra Cosima, elle est inhumée aux côtés de son époux Richard.
armoiries de la ville de Bayreuth
 (Allemagne -Bavière)
timbre émis cette année pour le bicentenaire

 Figure centrale de l'opéra allemand au XIXe siècle, Richard Wagner occupe une place à part dans l'histoire de la musique par la puissance de l'adhésion ou du rejet que son œuvre et sa personne ont pu susciter. Venu à la musique par amour du théâtre, admirateur de Beethoven et de Weber, Wagner a mûri son art en réaction contre les conventions du genre lyrique. A partir du « Vaisseau fantôme », son projet esthétique prend peu à peu forme et, après « Tannhäuser » et «Lohengrin », celui-ci mène un créateur en quête d'une « oeuvre d'art totale » au drame musical : « Tristan et Isolde » en demeure l'une des plus belles illustrations. Poésie, chant, orchestre, décors : les ouvrages de Wagner aspirent à la fusion de ces éléments pour mieux exprimer l'essence de livrets dont l'artiste est également l'auteur. L'utilisation du « leitmotiv » (motif musical associé à un personnage, une idée, un sentiment, etc.) joue un rôle clé dans cette démarche. Le rêve wagnérien avait besoin d'un lieu pour se réaliser et, en 1876, le compositeur inaugura le Festspielhaus de Bayreuth à l'occasion d'un premier festival au cours duquel on donna l'intégralité de la « Tétralogie » (« L'Or du Rhin », « La Walkyrie », « Siegfried » et « Le Crépuscule des dieux »). A la vérité, seul « Parsifal », le testament musical de Wagner, aura été écrit en fonction de l'incomparable acoustique de Bayreuth. Si la voix passionne le musicien, il n'en demeure pas moins un symphoniste d'exception. Les extraits orchestraux de ses ouvrages, de l'"Ouverture" du « Vaisseau » au "Prélude" de « Parsifal », en passant par celui des « Maîtres Chanteurs de Nuremberg », ont beaucoup contribué à sa gloire.                                                                         source texte : www.musiclassics.fr                                
Carte postale ancienne montrant le Théâtre de Wagner à Bayreuth (de nos jours le Festspielhaus) où se déroule chaque année le célèbre Festival d'opéras.
                                   

 

Voici ses œuvres (opéras) les plus célèbres :  

Rienzi  - Der Fliegende Holländer (Le Vaisseau fantôme)  -  Tannhäuser  - Lohengrin  -  Tristan und Isolde (Tristan et Isolde) -  Die Meistersinger von Nürnberg (Les Maîtres Chanteurs de Nuremberg)  -  Der Ring des Nibelungen (L'Anneau du Nibelung, tétralogie ) :  Das Rheingold  ( L'Or du Rhin) / Die Walküre  (La Walkyrie) /  Siegfried  /  Götterdämmerung (Le Crépuscule des dieux)  - Parsifal.   

Écouter la Marche funèbre de Siegfried, extrait de l'opéra : "le Crépuscule des Dieux "

Carte postale ancienne montrant la tombe de R. Wagner à Bayreuth, avec le blason de la ville.
    

2 commentaires:

  1. Gran compositor!!!

    Bonjour, Herald Dick

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est comme pour Giuseppe Verdi dont on va fêter aussi cette année le bicentenaire, un seul mot pour qualifier leurs œuvres : Grandiose !

      Supprimer