vendredi 21 septembre 2018

l'Armorial de La Planche - 1669 - Gouvernement de Languedoc - Sénéchaussée du Velay

S   uite de la visite d'un des plus anciens manuscrits répertoriant des armoiries de villes et de villages de France, dessinées à la plume et peintes à l'aquarelle, antérieur de trois décennies à l'Armorial Général de France de Charles d'Hozier ! Voir la description initiale : →

 Nous poursuivons avec la découverte du "livre" (c'est l'appellation donnée à une section d'un manuscrit, qui est lui-même divisé en chapitres) consacré au Gouvernement de Languedoc. Après la Sénéchaussée de Toulouse, le pays de l'Albigeois et du Castrais, les Sénéchaussées du Lauragais, de Carcassonne, de Béziers, de Montpellier, de Nîmes, puis les pays du Gévaudan et du Vivarais nous abordons le dixième chapitre consacré au pays du Velay.
   Le territoire de cet ancien Comté du Velay, et ancienne province, abrogée sous la Révolution, a servi de base pour former la moitié orientale du département de la Haute-Loire à laquelle on a rattaché au sud quelques communes du Gévaudan (le canton de Saugues), d'autres du Vivarais (Pradelles, Lafarre) et aussi au nord-est quelques unes provenant du Forez (Bas-en-Basset). L'autre moitié composant le département à l'ouest, a été détachée de l'ancienne province d'Auvergne que nous parcourrons, je l'espère dans un futur volet, mais pas tout de suite. 
  Si de nos jours, le Velay et donc la Haute-Loire, sont liés à la Région Auvergne-Rhône-Alpes, il n'en était pas de même sous l'Ancien régime; à cette époque, cette province dépendait des États du Languedoc.

      Revenir à l'épisode précédent →

Département de la Haute-Loire



Voici l'extrait d'une carte datant de la fin du XVIIIe s. , donc postérieure d'un siècle, mais sur laquelle j'ai reconstitué les limites administratives de notre région :
 Vous pouvez cliquer sur toutes les images pour les agrandir 









  Les fragments de manuscrits proviennent cette fois du Volume II. Pour enrichir l'étude, j'ai mis en bonus l'extrait équivalent dans l'Armorial Général de France* (1696-1711), établi par Charles-René d'Hozier, et comme auparavant, j'ai placé le blason actuel en-dessous, pour comparer les différences ou au contraire la constance des figures dans le temps.

(*)  Armorial Général de France  -  volume XIV  -  Languedoc 1ère partie  
       Armorial Général de France  -  volume XV  -  Languedoc  2e partie  (BNF Paris)


Le Puy -en- Velay 
(Haute-Loire)

  L'image de l'aigle qui symbolise Le Puy (Podium elevatum en latin) aurait été attribuée à la ville par Hugues Capet en 992. Le semé de fleur de lys fut lui concédé par Saint Louis en 1254. En effet le Velay, après avoir fait partie du duché d'Aquitaine, fut incorporé à la province du Languedoc, devenue domaine de la Couronne au XIIIe siècle, consécutivement à la fin de la croisade des Albigeois.

cliquer sur le lien ci-dessous pour lire la suite :

mardi 11 septembre 2018

La Vuelta a España 2018 - le Tour d'Espagne en blasons - 3e semaine, de la Cantabrie à Andorre et le final à Madrid

  Nous voici  de retour encore une dernière fois sur les routes d'Espagne (voir le précédent chapitre → : ICI), après une journée de repos bien méritée,  pour vivre cette troisième semaine dans la continuité de la précédente. Nous retrouverons la côte atlantique accompagnée du prolongement vers l'est des Monts cantabriques, dans la Communauté de Cantabrie suivie de la Province basque de Biscaye. Puis nous effectuerons un grand saut de puce vers les provinces aragonaises et catalanes, nous gravirons les Pyrénées avec deux étapes ayant un final dans la Principauté d'Andorre, pour enfin terminer le dernier jour, traditionnellement, dans la Communauté de Madrid. 
  Nous finirons ainsi le parcours avec six étapes, une seule, l'avant-dernière en Andorre, s'adresse aux purs grimpeurs, deux autres sont moyennement accidentées mais avec un final en côte, une autre est dédiée aux spécialistes du chrono, et les deux dernières, plates, sont à la portée des sprinters et notamment celle du final, prestigieuse, suivie du podium sur la Plaza de Cibeles à Madrid.

📌 Comme dans les premiers volets, j'ai rajouté aux villes de départ et d'arrivée, 3 blasons de villes ou de communes (municipios) supplémentaires, traversées par les coureurs sur leur itinéraire, pour l’intérêt historique, géographique et surtout héraldique qu'ils apportent.

  Voici la carte du parcours de cette troisième et dernière semaine  :

Communauté autonome de Cantabrie
Communauté autonome d'Aragon
Communauté autonome du Pays Basque
Communauté autonome de Catalogne
Communauté autonome de Madrid
Principauté d'Andorre
les falaises du littoral de la Cantabrie, dans la localité de Toñanes (municipio de Alfoz de Lloredo)


16e étape - Mardi 11 Septembre 2018  :
Santillana del Mar -  Torrelavega
(épreuve contre la montre individuel)


• Santillana del Mar
Communauté autonome de Cantabrie
○ Blason : D'argent à la tête de sainte Juliana (Julienne), de carnation, surmontée d'une couronne tenue par deux anges affrontés, de carnation, ailés d'argent, ayant chacun une palme d'or en fasce dans leurs mains près du corps; la tête est soutenue en pointe à dextre d'une palme de sinople et à senestre d'un satyre de gueules avec lequel elle est reliée à son cou par une chaîne de sable.
Timbre : couronne de marquis.

version érotico-kitsch,  mais officielle
utilisée par la commune de Santillana












 • Cette sainte catholique, Julienne de Nicomédie, est vénérée localement par les pèlerins, pour ses reliques rapportées dans l'ancien royaume des Asturies. Elle a donné son nom d'abord à une abbaye au Moyen-âge, puis peu à peu à la localité : Sancta Iuliana en latin > Sancta Illana > Santayllana > Santillana.
L'ensemble des figures résume son hagiographie et son martyre.
 • La version des armoiries que j'ai choisie pour illustrer cette page, dessinée par Eduardo Panizo Gómez, est celle qui me paraît la plus correcte du point de vue héraldique, à la différence d'autres designs, beaucoup plus contestables, et pourtant certains ont été adoptés officiellement par les services de la commune ! (voir ci-contre).



kms 2 à 18 :  municipio de
 Alfoz de Lloredo
Communauté autonome de Cantabrie.
kms 19 à 26 :  municipio de Reocín
Communauté autonome de Cantabrie
nous retrouvons la figure de sainte
Juliana, mentionnée plus haut.
.




♦  Le parcours traverse de nombreuses localités, mais avec le système de découpage territorial particulier à cette région très densément peuplée, seuls quatre municipios (communes) sont parcourus par l'épreuve du jour. Outre celui de la ville-départ et celui de la ville-arrivée, on ne rajoute que deux municipios intermédiaires, et eux seuls sont  pourvus d'armoiries:







.
km 32 • Torrelavega
Communauté autonome de Cantabrie
○ Blason : Écartelé en sautoir, aux premier et quatrième de sinople à deux bandes de gueules bordées d'une filière d'or ; aux deuxième et troisième, d'or plain chargés de l'inscription en lettres d'azur disposée en orle : "AVE MARIA", le premier mot inscrit dans le deuxième quartier, l'autre dans le troisième quartier.
Timbre : couronne ducale.

 • Ce blason, certainement un des plus célèbres en Espagne, et même largement connu au-delà de ses frontières, est celui de la grande maison aristocratique des Mendoza. Cette famille d'origine basque (provinces d'Álava et de Biscaye) qui s'est mise au service du royaume de Castille.dès le XIVe siècle, est à l'origine du lignage des premiers marquis de Santillana del Mar.
• Pour se rendre compte de l'importance historique de cette illustre maison d'Espagne, seulement au travers de l'héraldique, je vous invite à visiter cette page, qui rassemble un nombre insensé de lieux et de personnages qui ont repris ce blason, si étrange et très reconnaissable, dans leur armoiries (voir → ICI)



cliquer sur le lien ci-dessous pour lire la suite :

mardi 4 septembre 2018

La Vuelta a España 2018 - le Tour d'Espagne en blasons - 2e semaine, de Salamanque à la province d'Asturies par la Galice.

Armoiries officielles de la Province deSalamanque
  Nous voici de retour sur les routes d'Espagne (voir le précédent chapitre → ICI), pour vivre une deuxième semaine de dépaysement total dans des paysages grandioses du nord-ouest du pays.

Notre petit sujet sur l'héraldique espagnole, non moins dépaysant, qui va nous balader dans l'Histoire et la géographie de l'Espagne, devrait être aussi vraiment passionnant. La spécificité de cette héraldique est l'usage presque exclusif de partitions très simples : coupés, partis, écartelés, écussons, et l'usage immodéré de la bordure, chargée de meubles divers ou d'inscriptions qui apportent souvent un éclairage complémentaire sur l'Histoire de la ville ou de la province.
  Nous poursuivons le parcours avec six nouvelles étapes, les trois premières avec des routes pas vraiment plates, mais sans grandes difficultés. Avec les trois suivantes, par contre, nous retrouverons cette année encore, la fameuse Cordillère cantabrique et quelques cols d'altitude respectable. En résumé, nous sillonnerons les routes de trois régions : les Communautés autonomes de Castille-et-León, de Galice et des Asturies.  Cela nous promet de belles émotions et avec certainement quelques  surprises !

📌 Comme dans les premiers volets, j'ai rajouté aux villes de départ et d'arrivée, 3 blasons de villes ou de communes (municipios) supplémentaires, traversées par les coureurs sur leur itinéraire, pour l’intérêt historique, géographique et surtout héraldique qu'ils apportent.

 Voici la carte du parcours de cette deuxième semaine  :
Communauté autonome de Castille-et-León
Communauté autonome de Galice
Province de León
Communauté autonome des Asturies
Vue de Salamanque, pont sur le Río Tormes, un affluent du Douro et cathédrale (la Nouvelle cathédrale, XVIe-XVIIIe siècles)

10e étape - Mardi 4 Septembre 2018  :
Salamanca / Salamanque  -   Fermoselle Bermillo de Sayago


• Salamanca / Salamanque
Communauté autonome de Castille-et-León - Province de Salamanque.
○ Blason : Tiercé en pairle, au premier d'argent à deux lions mornés d'or affrontés, issants des flancs; au deuxième d'argent au pont d'or maçonné de sable, sommé d'un taureau arrêté de sable senestré d'un figuier de sinople, arraché ; au troisième d'or à quatre pals de gueules, à la bordure d'azur chargée de huit croisettes pattées d’argent.
Timbre : couronne royale ouverte.

• Traditionnellement, la position des quartiers de l’écu d'armes est inversée: les pals sont à gauche et le pont à droite, comme il est possible de l'observer sur de nombreux bâtiments et sur des documents anciens, dans cet ordre. Ils peuvent aussi être vus séparément sur deux armoiries distinctes (voir → ICI).


détail d'une carte postale héraldique peinte avec le blason
 inversé, conforme à la représentation primitive.


• Dans le premier quartier est représenté le pont romain. Le taureau fait allusion au paysage du Campo Charro, connu pour ses prairies ou de valeureux taureaux de combat sont élevés.
• Le quartier aux pals de gueules fait bien sûr penser aux armes d'Aragón, et en effet il s'agit d'une brisure attribuée à un personnage historique de sang aragonais: le comte Don Vela de Aragón qui eut un rôle historique dans cette ville à fin du XIe/ début du XIIe siècle pour le compte du roi de León.




km 32:  Alba de Tormes
province de Salamanque
(C.A. de Castille-et-León )
cette commune est le berceau
géographique des ducs
d'Alba de Tormes ou ducs d'Albe
km 135:  Trabanca
province de Salamanque
(C.A. de Castille-et-León )
les oiseaux dans le quartier n°3
sont des vautours, très répandus
dans la région
km 80:  Villamayor
province de Salamanque
(C.A. de Castille-et-León )
à dextre : un pan de mur ruiné;
à senestre : des outils de carriers
 et de tailleurs de pierre. La pierre
extraite dans les carrières de cette
localité est très réputée pour la
construction.



km 149 : Fermoselle
Communauté autonome de Castille-et-León - Province de Zamora.
○ Blason : D'argent au château donjonné de gueules maçonné de sable, ajouré et ouvert d'azur, soutenu de deux fasces ondées du même.
Timbre : couronne royale fermée.



• Étrangement les organisateurs de la Vuelta ont associé le nom de deux villages distincts, pourtant distants de 28 km,  pour nommer la destination finale de cette étape. C'est pourtant bien dans le dernier village de Bermillo que la ligne d'arrivée sera franchie. Mais on imagine que la raison principale de cet arrangement est de récolter les fruits des retombées touristiques dans toute cette région frontalière avec le Portugal, peu connue du public.



km 177 : Bermillo de Sayago
Communauté autonome de Castille-et-León - Province de Zamora.
○ Blason : D'or au château donjonné de trois tourelles de pierres au naturel, maçonné, ajouré et ouvert de sable.






cliquer sur le lien ci-dessous pour lire la suite :

jeudi 30 août 2018

La Vuelta a España 2018 - le Tour d'Espagne en blasons - suite de la 1ère semaine, de la région de Murcie à celle de Salamanque.

  Nous voici de retour sur les routes d'Espagne (voir le précédent chapitre et la carte générale → ICI), pour vivre une deuxième semaine de dépaysement total dans des paysages grandioses  du pays, et en traversant quelques villes ou villages de grand intérêt historique ou touristique.
 Toutefois, et c'est le prétexte : notre petit sujet sur l'héraldique espagnole, non moins dépaysant, va nous balader dans l'Histoire et la géographie de l'Espagne, devrait être tout aussi passionnant. La spécificité de cette héraldique est l'usage presque exclusif de partitions très simples : coupés, partis, écartelés, écussons, et l'usage immodéré de la bordure, chargée de meubles divers ou d'inscriptions qui apportent souvent un éclairage complémentaire sur l'Histoire de la ville ou de la province.

 Après ces cinq derniers jours durant lesquels nous avons abondamment sillonné l'ancien pays d'Al Andalus, du sud au nord et d'ouest en est, une région qui par ailleurs est toujours régulièrement visitée par les éditions successives de La Vuelta, nous allons maintenant traverser le pays d'est en ouest. Et au pas de charge ! 4 étapes partant de la région de Murcie, sur la côte méditerranéenne, puis un petit retour au passage en Andalousie, et pour terminer : les Communautés autonomes de la Castille et la Manche et de la Castille et León. Les trois premières ne sont pas toutes plates, mais sans difficultés majeures, mais la dernière est un gros morceau avec quatre ascensions de cols situés entre 1.300 et 1.900 mètres. Après quoi nous marquerons une première journée de repos lundi dans la belle cité castillane de Salamanque.
Comme d'habitude, je préviens les amateurs de vélo purs et durs: rien ne sera révélé ici sur les actions et les résultats de leurs coureurs cyclistes préférés, je m'en excuse après d'eux ! ... Voici la carte du parcours de cette fin de semaine  :

Communauté autonome de Murcie
Communauté autonome d'Andalousie

Communauté autonome de Castille - La Manche
Communauté autonome de Castille-et-León

plage bordant la Mar Menor, lagune fermée, sur la côte de la région de Murcie - photo © Pedro Fco Cuenca / Google Maps

6e étape - Jeudi 30 Août 2018  :
Huércal-Overa   -   San Javier Mar Menor


• Huércal Overa 
Communauté autonome d'Andalousie - Province d'Almeria.
○ Blason : Écu français moderne écartelé et en enté en pointe; au premier d'azur au château d'or (ajouré et ouvert de gueules) surmonté d'une clef posée en fasce, également d'or; au deuxième de gueules à un château d'or, accosté à senestre d'une échelle d'assaut du même et surmonté d'un croissant de lune également d'or; au troisième de gueules au château d'or; au quatrième d'argent à une grenade d'or, ouverte de gueules; au cinquième, enté d'argent à une croix de Saint Georges de gueules; sur le tout un écusson de sinople avec un joug, une pelle et une fourche posées en sautoir, une ruche avec des abeilles, le tout disposé en pal l'un sur l'autre et d'or;  et une bordure d'or chargée de l'inscription  “MUY LEAL, PATRIÓTICA Y LABORIOSA VILLA DE HUÉRCAL-OVERA" en lettres capitales de sable.
Écu sommé ou timbré d'une aigle essorante de sable, armée et becquée d'or,  tenant dans son bec un ruban d'argent ondoyant chargé de l'inscription "EXENCIÓN DE VILLAZGO •  3 DE MARZO DE 1668", en lettres capitales d'or.


km 15 : Pulpí
province d'Almeria
(C.A. d'Andalousie)
L'aigle bicéphale
rappelle le règne de
l'empereur Charles Quint
(Charles Ier, roi d'Espagne) 

km 129: La Unión
Communauté autonome de la
 Région de Murcie
La lampe et les outils de mineur
à dextre, la montagne avec son
entrée de mine à senestre se
rapportent à l'exploitation des
 mines de la Sierra. Les abeilles
qui symbolisant le travail,
complètent le tableau.
km 118: Cartagena / Carthagène
Communauté autonome de la
 Région de Murcie
Ces armoiries apparaissent
dans un document daté de 1532,
 elles sont timbrées exceptionnel-
lement d'une couronne murale
Le château entouré de la mer symbo-
lisent la situation stratégique du port
de commerce et surtout militaire.



km 155,7 : San Javier
Communauté autonome de la Région de Murcie.
○ Blason :d'azur à deux tour d'or soutenues chacune d'une trangle alésée mouvant des flancs, surmontées d'une chapelle d'argent, trois ondes d'argent en pointe chargées d'un poisson du même brochant; à la bordure de gueules chargée de huit aigles essorantes d'or.
Écu supporté par un parchemin au naturel avec multiples découpes et torsades, soutenu d'une banderole d'argent portant la devise en lettres capitales de sable : " LA ALBUFERA ME DIO VIDA Y DOS TORRES FORTALEZA" ( La lagune m'a donné vie et deux tours de fortifications)
Timbre : couronne royale ouverte.

• Ce lagon , représenté par les ondes, n'est autre que la Mar Menor et les deux tours défensives mentionnées (disparues) se nommaient : San Miguel del Estacio et La Encañizada.
• Le poisson représente la richesse de la pêche et les aigles se rapportent à l'école militaire de l'Armée de l'air espagnole : "la Academia General del Aire" dont la base est située à San Javier, également connue pour sa patrouille aérienne " la Patrulla Águila".
• La chapelle est dédiée à saint François-Xavier qui est le saint patron de la commune.







7e étape - Vendredi 31 Août 2018  :  
Puerto-Lumbreras -  Pozo Alcón




• Puerto-Lumbreras 
Communauté autonome de la Région de Murcie.
○ Blason : Parti, au premier d'azur à la tour d'or, ajourée et ouverte de gueules, sommée d'un buste d'homme de carnation, couronné d'or, habillé d'une tunique d'or sur gueules, tenant une clé d'or dans sa senestre et une épée d'argent dans sa dextre ; au deuxième d'argent à l'amandier de sinople arraché.
  Timbre : couronne royale fermée.

• Le premier quartier provient des armes de la ville voisine de Lorca , car jusqu'en 1958, Puerto-Lumbreras était un village dépendant de cette commune avant devenir lui-même un municipio.
• L'amandier du second quartier exprime la richesse agricole de cette région.






km 39 : María
province d'Almeria
(C.A. d'Andalousie)
L'aigle qui, c'est rare, nous regarde
de face, évoque le passé romain du
 lieu. Elle est surmontée
 d'une couronne de marquis.
Elle tient dans ses serres
deux branches de belladone,
 plante (toxique) très abondante
dans la localité.
km 146 : Cuevas del Campo
province de Grenade
(C.A. d'Andalousie)
Le premier quartier montre des  
cavas-cuevas : anciennes habitations
troglodytiques dans la montagnes.
En 2 et 3 : des mules tirant une araire
(charrue) et les gerbes de blé
 évoquent l'agriculture rustique.
La clé représente l’autonomie
de la commune acquise en 1980.
km 83 : Huéscar
province de Grenade
(C.A. d'Andalousie)
Les deux personnages au-dessus du
 château sont les saintes Élodie et
 Nunilone soeurs jumelles
encadrant la couronne : deux bannières
l'une porte une croix chrétienne,
l'autre un croissant musulman


kms 135 et 185,7 : Pozo Alcón
Communauté autonome d'Andalousie - Province de Jaén.
○ Blason : coupé, au premier d'or au faucon de sable éployé, au deuxième: parti, en 1 d'argent à la croix patriarcale de gueules, en 2 d'or au taureau passant de sable accorné d'argent, sur une terrasse de sinople sur laquelle coule un ruisseau d'azur.
Timbre : couronne royale fermée.

 • Ce sont des armes parlantes puisque le faucon se dit "halcón"
en espagnol.



8e étape - Samedi 1er Septembre 2018  :  Linares -  Almadén


• Linares 
Communauté autonome d'Andalousie - Province de Jaén.
○ Blason : Écu français de gueules à la filière d'or, au sautoir du même chargé d'un second sautoir d'or, brochant; sur le tout un écu en losange d'azur chargé d'un château d'or à trois tours, maçonné, ajouré et ouvert de sable, soutenu de trois ondes d'argent et surmonté d'une cloche sommée d'une croix latine, tout d'argent ; à la bordure d'argent chargée de l'inscription latine, en lettres de sable : "NUNC COEPI HAEC MUTATIO DEXTERAE EXCELSI".
Timbre : couronne royale ouverte.  

• La devise "Nunc Coepi Haec Mutatio Dexterae Excelsi" peut se traduire par : "Maintenant, ma mutation commence à la droite du Très-Haut". Elle est extraite d'un psaume (n°76, verset 11) des Saintes Écritures, relatée par saint Augustin dans "la Cité de Dieu, livre XXI",  et qui  signifie ici que tous les bénéfices et la prospérité obtenus par la ville sont conduits par la main droite de Dieu.

km 16:  Mengíbar
province de Jaén
(C.A. d'Andalousie)
L'olivier pour la richesse agricole,
l’étoile pour symbole de l'éman-
cipation envers le seigneur local,
le château pour les fortifications
entourant la ville.  La décoration
 est la "médaille Mengíbar", créée
 le 18 avril 1816 pour distinguer
 la division de l'armée andalouse
qui a combattu les Français
en 1808.



km 123:  Villanueva de Córdoba
province de Cordoue
(C.A. d'Andalousie)
Ce sont les armes presque complètes de
l'Empereur Charles Quint (et roi Charles
 Ier d'Espagne). Elles rappellent que la cité
a reçu le titre de ville de l'Empereur en 1533

km 56:  Marmolejo
province de Jaén
(C.A. d'Andalousie)
 Les blocs de marbre (mármol
en espagnol) se réfèrent au
toponyme de la ville.


km 195 : Almadén
Communauté autonome de Castille-La Manche - Province de Ciudad Real.
○ Blason: écartelé au premier : de Castille, au deuxième : de León, au troisième d'argent à la croix de Calatrava de gueules; au quatrième de gueules à la masse et au marteau de mineur d'or, mis en sautoir; sur le tout, en abîme, un écusson ovale d’azur à trois fleurs de lys d'or, bordé de gueules".
  Timbre : couronne royale fermée.

• L'Ordre de Calatrava, ancien ordre religieux et militaire espagnol, posséda de nombreuses propriétés dans cette région durant de nombreuses années. 
•  Les outils  représentent les mines très réputées d'Almadén qui est le siège des plus grandes réserves de cinabre au monde. Le cinabre (symbole HgS)est  un minerai à partir duquel est extrait le mercure. Le cinabre a été utilisé dès le Néolithique comme pigment pour les fresques ou les cérémonies religieuses.
échantillon de cinabre rouge (αHgS) suintant des gouttelettes de
mercure natif.  photo © Jean-Michel Le Cléac’h -
 Musée de Minéralogie de l’École des Mines - ParisTech.
. Plus tard, ce minerai a été principalement utilisé en médecine et en alchimie, à l’époque où l'Espagne était sous domination arabe. Le toponyme dérive de l'arabe المعدن (al-ma'din), qui signifie: "la mine". Exploitées depuis l'époque romaine jusqu'à une période récente, les mines  ont aujourd'hui été restaurées et transformées en Parc minier ouvert à la visite et à la découverte des techniques d'exploitation et des différents métiers de la mine.  Il est estimé que les mines d'Almadén ont produit plus de 250 000 tonnes de mercure : un chiffre qui reflète l'importance de ce curieux métal liquide dans l'économie moderne et les innovations technologiques apparues grâce aux techniques utilisées pour son extraction. 
C'est dans ce lieu unique que se tiendra l'arrivée de l'étape du jour.

• L' ovale au centre est le symbole de la maison royale de la dynastie des Bourbon, faut-il le rappeler. Et les deux premiers quartiers représentent le royaume d'Espagne.

constructions extérieures du Parque Minero de Almadén, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco sous le nom de Mercury Heritage (patrimoine du mercure)


9e étape - Dimanche 2 Septembre 2018  :
Talavera de la Reina -  La Covatilla


• Talavera de la Reina 
Communauté autonome de Castille-La Manche - Province de Tolède.
○ Blason : De gueules à la tour albarrane d'or, maçonnée de sable, ajourée et ouverte d'azur, posée sur une terrasse de sinople et à ses pieds: deux taureaux passants d'or, accornés d'argent, adossés, l'un brochant sur l'autre partiellement, et les deux brochant sur la base de la tour.
Timbre : couronne royale ouverte.  
 • Les tours albarranes (torres albarranas en espagnol) sont des ouvrages défensifs très anciens constitués par une tour détachée des murs de défense auxquels elle est reliée par un pont ou des arcatures. Elles ont été bâties par les musulmans entre le Xe et le XVe siècle dans toute la péninsule Ibérique. La ville de Talavera de la Reina en conserve plusieurs vestiges au détour de ses rues (voir → ICI).
• Pour ceux qui lisent l'espagnol, je vous invite à lire les commentaires très instructifs, notamment à propos de la présence des taureaux sur ce blason,  voir ce blog → ICI , Le texte et l' historique est trop long à reproduire sur cette page.

km 39:  Mombeltrán
province d'Ávila
(C.A. de Castille-et-León )
Le quartier n°2 semble
montrer une perdrix ou une
caille, et en pointe : un animal
fantastique genre serpent ailé
sortant de son repaire (grotte)
(informations manquantes)
km 161:  Ledrada
province de Salamanque
(C.A. de Castille-et-León )
 Les blocs de pierre sont d'un
genre de granite réputé dans la
 région : la piedra berroqueña
entourés d'une branche de lierre.
Le second quartier est aux armes
de l'ancienne maison de Zúñiga,
premiers ducs de Béjar.
km 113:  Piedrahíta
province d'Ávila
(C.A. de Castille-et-León )
Les oiseaux des quartiers 1 et 4 sont des
corneilles. Les quartiers 2 et 3 réunissent
un pin et un chêne sur des rochers
L'écu est timbré d'un heaume, rare et
inhabituel dans l'héraldique civique espagnole


km 177 : Béjar
Communauté autonome de Castille-et-León - Province de Salamanque.
○ Blason : D'azur à cinq abeilles d'or disposées en sautoir.
Supports : parchemin et branches de ?  et d'olivier au naturel, liés par ruban de pourpre.
Timbre : couronne royale ouverte.

• Le symbole des cinq abeilles est très ancien et remonterait à 1311, il y a des preuves documentaires dans un sceau du conseil. Il est probablement basé sur un jeu de mots (armes parlantes), car les abeilles se disent: "abejas" en espagnol.




km 200,8🏔  Alto de la Covatilla 🏔
Communauté autonome de Castille-et-León - Province de Salamanque - Municipio de La Hoya.
• L'arrivée de l'étape se jugera après une ascension d'un quinzaine de kms à l'altitude de 1.965 m. dans la station de ski de la Covatilla.(son nom commercial complet est:  Sierra de Béjar-La Covatilla) qui est située dans le Système central de la province de Salamanque, la seule de cette province en Castille-et-León. Elle se trouve sur le territoire de la commune de La Hoya, qui n'est à ma connaissance, pas pourvue d'armoiries. 
la station de ski de la Covatilla dans la Sierra de Béjar, au sud de la province de Salamanque





Lundi 3 Septembre :  repos (descanso) dans la ville de Salamanque (Salamanca), pas d'étape.


Rendez-vous mardi prochain pour la suite ....→ ICI





💻 Pour suivre la course, étape par étape par les cartes, les classements et les statistiques, etc...je vous invite à consulter l'excellent site de La Vuelta 2018 → ICI  (en trois langues : ES/FR/EN)

 📺  Voir les étapes en direct ou les vidéos en replay : sur la chaîne Eurosport (avec un  abonnement payant) → ICI

💶 Crédits :
- cartes :  www.lavuelta.com
carte des provinces (en couleurs) visitées en cette fin de 1ère semaine
- blasons, drapeaux :   es.wikipedia.org  ou commons.wikimedia.org
- les logos viennent des sites officiels de chaque commune ou institutions.
- Autres images : passer la souris dessus pour découvrir leur origine



             Herald Dick