mercredi 27 juin 2018

Russie : ses divisions administratives, ses blasons et emblèmes - le District fédéral du Nord-Ouest -
2nde partie : Vologda • Mourmansk • Arkhangelsk...

écusson de poitrine des maillots de l'équipe de
 football de la Russie pour le Mondial 2018
(maillot modèle visiteur ou extérieur)
 И ous voici de retour sur le rond central pour la seconde mi-temps de ce voyage à travers les régions du nord-ouest de la  Russie, dont le prétexte est vous l'avez compris, basé sur l'organisation du Mondial de football 2018 dans ce pays. Vous pouvez revenir sur les premiers pas parcourus (la première mi-temps) lors du précédent volet, ici → .



• Au niveau administratif, la Russie est divisée en 8 districts fédéraux, eux-mêmes subdivisés en 85 "sujets fédéraux": les principaux étant les oblasts (les plus communs, qui sont des unités dirigées par un gouverneur fédéral désigné et un pouvoir législatif élu localement) et les républiques (très autonomes et possédant leurs propres constitutions, un président et un parlement). Il existe également d'autres types de régions nommées kraïs, des districts autonomes, trois villes fédérales: Moscou, Saint-Pétersbourg et Sébastopol (depuis l'annexion de la Crimée en 2014) et un oblast autonome juif. Enfin, aux niveaux inférieurs figurent encore les okrougs, les raïons, les municipalités et les districts urbains ou ruraux. Mais nous allons nous arrêter avant ces derniers-là ....

 Nous continuons donc le voyage avec ce 4ème district fédéral, composé de 11 sujets fédéraux,  dont 7 oblasts (régions), 2 républiques, 1 okroug (district) autonome  + la ville d'importance fédérale, ancienne capitale impériale : Saint-Petersbourg.

 • le District fédéral du Nord-Ouest  (en bleu, entouré d'un trait rouge, sur la carte ci-dessous) :



  • En raison de la longue et riche évolution des emblèmes qui a accompagné les bouleversements de l'histoire dans cette partie du pays, j'ai préféré couper le développement en deux parties. Nous allons maintenant découvrir les 6 derniers territoires (de couleur bleue), ceux qui sont les plus à l'est et plus au nord aussi. Avec certains d'entre eux, nous franchirons même pour la première fois le Cercle polaire:


Счастливого пути (Bon voyage....) !
esplanade du Kremlin de Vologda - la cathédrale de la Résurrection (1772/1776) avec son clocher au centre et la cathédrale 
Sainte-Sophie (1568/1570) à droite.


Région n° 6 - Oblast de Vologda - Волого́дская область



• Les armoiries ont été officiellement adoptés en octobre 1995.
Elles sont basées sur les armoiries historiques de la province impériale au XIXe siècle, y compris la présence de la couronne impériale, intégrée dans le blason. Mais comme celles de sa capitale (qui elles, ne comportent pas de couronne), elles ont une origine bien plus ancienne encore (voir historique plus bas). Elles se composent: " d'un champ de gueules, une main (dextrochère) d'argent parée d'or sortant d'une nuée d'argent mouvant du flanc senestre; la main, paume ouverte vers le chef soutient une épée d'argent garnie d'or, posée en bande et un monde d'or brochant sur elle; le monde est surmontée en chef d'une couronne impériale d'or avec deux rubans d'azur qui dépassent de sa base".
 Des ornements extérieurs ont été soumis à la validation des représentants régionaux (Douma), mais les divers projets n'ont pour le moment, pas trouvé d'agrément (voir plus bas).

• Le drapeau de l'oblast a été adopté par l'assemblée régionale deux ans après les armoiries, en novembre 1997. C'est un rectangle blanc avec un ratio de 2:3 pour les dimensions, une bande rouge d'un cinquième de la largeur occupe l'extrémité, côté flottant, et il est chargé des armoiries dans le haut du canton droit, côté hampe.

armoiries de la capitale : Vologda / Вологда
les armoiries historiques de la ville ont été rétablies en 1991 par la municipalité
puis leur dessin modernisé avec la description correspondante officialisés en 1994.
Par la suite, après plusieurs projets infructueux, le conseil municipal a approuvé
en 2003 une évolution avec ornements extérieurs, qui a été inscrite au registre héraldique
d'État de la Fédération de Russie sous le numéro 1205 : sur l'écu, une couronne civique,
supports : deux jeunes hommes brandissant une épée, sur une terrasse herbeuse entourée
d'un ruban de l'Ordre de la Révolution d'Octobre  dont la ville est titulaire depuis 1982:
ruban et médaille de l'Ordre de la Révolution d'Octobre, décoration soviétique créée en 1967


______________________________
Histoire de l'oblast de Vologda

les armoiries de la province de Vologda
dessinées en 1730 dans l'armorial de Minikh
A noter: le monde n'est pas encore tenu dans la main
il faut attendre 1780 avec l'adoption officielle
des armoiries pour que cela devienne effectif.



bannière militaire du régiment de l'Armée
russe de Vologda en 1712


armoiries du Gouvernorat de Vologda, dans l'Empire de Russie - 1878
armoiries "soviétiques" datant de 1967 avec un blason
 totalement différent  (les objets et symboles de pouvoir
du blason historique ont été bannis par le régime
 communiste et remplacés par des symboles naturels).
La date de 1147 est celle de la première mention du
nom de la ville dans les registres de l'époque.
un des projets de modification et d'enrichissement des armoiries régionales,
 avec deux ours porte-drapeaux en supports.
Examinées par le Conseil héraldique du Président de la Fédération
 de Russie (voir site : ICI),  elles sont restées sans suite.
cliquer sur le lien ci-dessous pour lire la suite :
.

Région n° 7  -  République de Carélie  -  Республика Карелия  -  Karjalan tazavaldu [Carélien]


• Le drapeau national de la République de Carélie a été adopté par le Conseil suprême de la République de Carélie le 16 février 1993. Il a été développé par Alexander Ivanovich Kinner sur la base du drapeau de la R.S.S de Carélie-Finlande de 1953-1956 (voir historique plus bas).
exemple de broderie traditionnelle carélienne

• le vert est la couleur de la nature, la végétation, la richesse principale de la république et personnifie l'espoir et la foi dans le bonheur.
• le bleu est la couleur des lacs et des rivières et signifie grandeur et beauté.
• le rouge symbolise la force et le courage du peuple, et est la couleur traditionnelle de la broderie carélienne: rouge et blanc (à droite).

• L'emblème national de la République de Carélie a été adopté par le Conseil suprême de la République de Carélie le 25 octobre 1993. Il a été conçu par l'artiste local Yuri S. Nivin (1945-2007).  C'est un écu rectangulaire à base ronde aux couleurs du drapeau chargé d'un ours rampant de sable brochant sur les couleurs, armé et lampassé de gueules. La bordure d'or se confond sur le côté gauche avec la forme générale, tronc et branches, d'un épicéa stylisé et à droite de même, mais avec un pin sylvestre, selon la description officielle. L'écu est surmonté d'une étoile à huit pointes (ou octagramme) d'or, percée d'un losange.
armoiries de la capitale : Petrozavodsk / Петрозаводск
Les armoiries modernes de Petrozavodsk (je précise : l'écu central) ont été adoptées à la suite
d'un concours organisé en 1991 parmi les résidents locaux. Il est composé de deux parties.
 Le quartier supérieur montre un bras nu sortant de nuages tenant un bouclier tourné
 vers l’extérieur, soutenu par quatre boulets de canon liés par des chaînes disposés en sautoir.
Cette partie est  basée sur le blason historique de l'ancienne province d'Olonets (voir plus bas).
Le quartier inférieur est composé d'un champ de sinople chargé de deux fasces d'or avec
 trois marteaux d'argent disposés en pairle, brochant sur le tout.
Cette partie de l'emblème est basée sur la partie inférieure des armoiries de Petrozavodsk,
approuvées en 1781. Dans le blason actuel, il symbolise la grande importance pour l'histoire
de la ville des usines métallurgiques créées ici à l'époque de Pierre le Grand et Catherine II.
Ce n'est que tout récemment, le 19 avril 2016, que la municipalité a approuvé la déclinaison
 des armoiries en trois types : les petites : juste l'écu, les moyennes : l'écu avec couronne murale
et rubans bleu de Saint-André, et les grandes que nous voyons ici, avec tous ses ornements extérieurs.

______________________________
Histoire de la Carélie
  Les Caréliens sont un peuple d'Europe du Nord parlant une langue finno-ougrienne appelée carélien, voisine du finnois, et vivant dans une région comprise entre la mer Baltique à l'ouest et la mer Blanche à l'est. Aujourd'hui, cette région est partagée entre l'est de la Finlande peuplée par les Caréliens de Finlande (administrés dans deux provinces finlandaises : la Carélie du Nord et la Carélie du Sud) et la Russie formant la République de Carélie et peuplée par les Caréliens russes.
drapeau nationaliste du peuple des Caréliens (d'influence plutôt scandinave)
il a eu une courte existence politique entre 1918 et 1920 avec l'éphémère
 République d'Uthua, dont le blason, à droite a influencé l'emblème régional actuel 
  Du point de vue historique, cette région frontière et terre de batailles, a été l'objet de conquêtes, de cessions et d'échanges de territoires consécutifs aux nombreux traités de paix entre les puissances présentes dans la région : pour commencer (dès le XIIIe s.) la Suède qui englobait dans ses possessions territoriales la Finlande et l'Estonie, contre les Principautés russes puis contre l'Empire russe. Puis ces territoires, perdus par la Suède deviendront russes (1809), avant d’accéder à l'indépendance (1917/1920), consécutivement à la Révolution russe et à la fin de la Première Guerre mondiale. De nouveaux conflits naitront encore entre 1940/1945 entre la Finlande et l'Union soviétique, entrainant de nouvelles modifications de frontières. Durant et jusqu'à la fin de l'U.R.S.S en 1991, et sous notre époque moderne avec ses dernières réformes territoriales, la politique va redessiner les contours, renommer et renouveller les symboles identitaires, souvent en faisant du neuf avec du vieux (comme les anciennes armoiries datant de l'époque impériale).

armoiries de la Carélie , en tant que province suédoise à gauche
et au centre (XIIIe siècle -1809) issues d'armoriaux anciens
version du XXe siècle des armes de
la province finlandaise de Carélie

grandes armoiries du Grand-Duché de Finlande
annexé à l'Empire russe de 1809 à 1917
armoiries du gouvernorat de Kuopio, en Finlande
sous souveraineté de l'Empire russe de 1831 à 1917
on retrouve le blason de Carélie, à senestre, associé à celui d'une autre province historique finlandaise : la Savonie,
 à dextre. Kuopio est aujourd’hui une ville finlandaise.
armoiries de l'ancien gouvernorat de Vyborg (1788)
Le blason du Gouvernorat russe de Vyborg (Viipuri
en finnois), version colorisée du blason de 1788 ci-contre.
Cette ancienne province russe de 1743 à 1918,
avant d'être cédée à la Finlande indépendante,
sera récupérée par l'Union soviétique durant la Seconde
 Guerre mondiale, en 1940, suite à la guerre contre la Finlande.
La partie occidentale, avec la ville de Vyborg est aujourd'hui
rattachée à l'oblast de Léningrad. Le reste fait désormais partie
 de la République de Carélie actuelle. 
armoiries de la province d'Olonets en 1781,
subdivision de l'Empire russe dont le
 statut a été érigé en Gouvernorat en 1801.
Elle porte le nom d'une petite ville de la
région:  Olonets, mais sa capitale a été
transférée à Petrozavodsk depuis 1782.
Le nom provincial d'Olonets a malgré tout
 été conservé jusqu'en 1922.
armoiries du Gouvernorat d'Olonets, dans l'Empire de Russie - 1878.
En 1920 une grande partie du territoire fut intégré à la Commune
 prolétaire de Carélie (prédécesseur de la République socialiste soviétique
 autonome de Carélie), le reste fut rattaché à l'oblast de Vologda.
Emblème de la République socialiste soviétique
 autonome de Carélie (RSSAC) de 1923 à 1940
puis à nouveau de 1956 à 1991, au sein de la
République socialiste fédérative soviétique de Russie !
Emblème de la République socialiste soviétique
 carélo-finnoise (RSSCF) de 1940 à 1956, résultat de la
fusion de la RSSAC précédente avec un état satellite
issu de la guerre entre l'URSS et la Finlande en 1940
drapeau de la RSSA de Carélie en 1937
drapeau de la RSS Carélo-finnoise en 1953
drapeau de de la RSSA de Carélie en 1978

RSS/A = République Socialiste Soviétique / Autonome ...



Région n° 8  -  Oblast de Mourmansk - Мурманская область

• Les emblèmes de l'oblast de Mourmansk ont été adoptés simultanément en 2004 et sont le résultat d'un concours gagné par le même artiste local du nom de Peter Abarin.
aurores boréales dans la région de Mourmansk - photo V. Zhiganov


• Les aurores boréales rappellent la situation de la région de Mourmansk au-delà du cercle polaire. L'ancre est le symbole de la navigation et de la pêche. La pioche est un symbole de l'industrie minière. L'épée représente l'activité importante de la Marine militaire russe (siège de la base de la Flotte du Nord) et de la gloire militaire passée. L'azur est symbole de beauté et de grandeur. La couleur écarlate/gueules est symbole de courage et de force. L'or est symbole de richesse. L'argent est un symbole de pureté.
armoiries de la capitale : Mourmansk / Мурманск
La ville portuaire arctique a été construite en 1916, juste avant la révolution de 1917.
Dernière ville fondée sous l'Empire russe, elle devait même s'appeler: " Romanov
-sur-Mourman ",  Romanov étant le nom dynastique du tsar Nicolas II.
Le nom a été rapidement été remplacé par : "Mourmansk", soit: la Ville-sur-Mourman.
Les armoiries sont d'origine soviétique, leur décret d'application a été approuvé par le
Conseil municipal des députés du peuple le 20 septembre 1968. A l'origine, et comme souvent
dans l'héraldique socialiste, le nom de la ville en majuscules d'or : МУРМАНСК figurait
dans le chef  du blason. En 2000 et 2004, la municipalité reprend et modifie ce blason
en supprimant le nom de la ville : "dans un champ d'azur, un navire de transport d'or
surmonté de rayons d'or rassemblés en vague figurant une aurore boréale,
 à la champagne d'or chargée d'un poisson d'azur à l’œil et à l'ouïe du champ".
En mai 2012, l'administration de la ville de Mourmansk a décidé de la nécessité
de modifier les armoiries de Mourmansk. Un concours a donc été lancé.
Un projet héraldique avec des griffons marinés armés de hallebardes comme
supports de bouclier à été retenu. L'écu est timbré d'une couronne municipale et supporté
par l'étoile dorée à facettes des villes-héros de l'Union soviétique. Le poisson dans l'écu est
représenté plus semblable à une morue, le navire est un modèle à voiles plus ancien.
 Des variantes de la devise sont également proposées. Il n'y a pas eu encore d'informations
 sur l'approbation de cette option par l'assemblée municipale.

______________________________
Histoire de l'oblast de Mourmansk
L'oblast de Mourmansk a été créé en 1938 durant la période soviétique à partir de territoires détachés de l'ancienne et immense province d'Arkhangelsk (voir la région suivante).
Il n'y a donc pas d'emblèmes propres à l'oblast de Mourmansk antérieurs à 2004.

blason de Mourmansk (ville)
de 1968 à 2004
lueurs et aurore boréale, la nuit, sur la ville de Mourmansk


Région n° 9  -  Oblast d'Arkhangelsk  -  Архангельская область

• Le 23 septembre 2009, la loi sur le drapeau de la région d'Arkhangelsk a été adoptée. De ratio 2:3, il est blanc avec une croix de Saint-André bleue, chargée en son centre des armoiries de l'oblast.

pavillon de la Marine russe sur un bâtiment de la Flotte
Toutefois, le drapeau n'a pas été approuvé par le Conseil héraldique d'État du président de la Russie et a provoqué le rejet des experts vexillologues. Son défaut principal : le drapeau "s'approprie" la croix de Saint-André bleue sur fond blanc, qui est l'emblème officiel et historique de la marine russe. Il convient également de noter que le drapeau utilise cette croix de Saint-André, alors que la région porte le nom de l'Archange Michel, dont le symbole devrait être représenté par une autre forme de croix (le plus souvent blanche sur fond bleu, voir → ICI).

• Les armoiries de l'oblast d'Arkhangelsk ont été approuvées officiellement en 2003 par l'assemblée des députés (Douma) et inscrites au registre héraldique d'État de la Fédération de Russie. Comme pour bon nombre d'autres régions, elles sont une résurrection des anciennes armoiries de la province impériale datant de 1878 (voir plus bas), mais avec un design moderne et plus respectueux des codes couleurs de l'héraldique. Par exemple la couleur chair naturelle de l'archange dans le blason du XIXe s. a été remplacée par l'émail argent. La tunique et le bouclier qui étaient d'une couleur gris-bleu incertaine sont recolorés en azur, etc...

Saint Michel terrassant le Dragon, tableau de Raphael
 peint entre 1503 à 1505 - Musée du Louvre, Paris.
Il est l'Archange qui a donné le nom à la cité d'Arkhangelsk
 (= la ville de l'archange) et la scène du tableau
 trouve sa réplique dans les blasons de la ville et de
la région, en faisant ainsi des armes parlantes.
La ville a été fondée par un décret d'Ivan le Terrible en
1584, non loin du monastère de l'Archange Michel
bâti par les moines de Novgorod au XIIe siècle
à l'embouchure de la Dvina septentrionale.

armoiries de la capitale :
 Arkhangelsk / Архангельск
les armoiries de la ville ont été rétablies très tôt
en octobre 1989 (quelques mois avant la dislocation
 de l'U.R.S.S)  d’après les armoiries historiques
et le dessin adopté en 1780 (voir plus bas)
la position des personnages est différente de celle
 du blason régional, ce qui permet de les distinguer.


______________________________
Histoire de l'oblast d'Arkhangelsk

les armoiries de la province d'Arkhangelsk
dessinées en 1730  dans l'armorial de Minikh
 par un héraldiste du nom de comte Francisco Santi.


les armoiries de la ville
d'Arkhangelsk en 1780


Armoiries de la province d'Arkhangelsk
fragment d'une carte à jouer éducative de l'Empire
russe (voir → 🂱 ) - début XIXe s. (1800/1833)





armoires d'Arkhangelsk, extraites du livre "Images
d'uniformes provinciaux, locaux, collégiaux et civils"
édité à Saint-Pétersbourg - 1794
 (voir exemplaire numérisé → ICI )
 Bibliothèque du Musée historique d'état de la Russie
armoiries du Gouvernorat d'Arkhangelsk, dans l'Empire de Russie - 1878

_____________________________
Dépendances éloignées de la région d'Arkhangelsk :
l'archipel de Nouvelle-Zemble / Новая Земля

La Nouvelle-Zemble (en russe : Но́вая Земля́, Novaïa Zemlia signifiant : « Nouvelle Terre ») est un archipel russe de l’Océan Arctique, situé au-delà du 60e parallèle nord et dans le prolongement du massif de l'Oural. Il est composé de deux grandes îles principales séparées par un étroit détroit, auxquelles s'ajoutent d’autres îles plus petites. L'archipel a une superficie de 90 650 km², soit un peu plus que le Portugal continental. La population autochtone sont les Nénétses. Le territoire est surtout connu pour avoir été le lieu des essais nucléaires soviétiques puis russes des années 1950 aux années 1990 et donc longtemps interdit à tous les visiteurs.



















• La municipalité de l'archipel s'est dotée en 2002 d'armoiries et d'un drapeau. Sur une banquise épousant le contour géographique de l'archipel, deux ours polaires au naturel supportent un bouclier ancien en forme d'amande d'or portant le blason: "de gueules au harfang des neiges (Bubo scandiacus) éployé d'argent, soutenu d'un atome d'or composé d'un noyau et de six orbites ".

• Il existe encore un autre archipel, plus au nord : La Terre François-Joseph (en russe : Земля Франца Иосифа, Zemlia Frantsa Iossifa), entre 80 et 82° de latitude nord. Mais pratiquement inhabité en dehors de quelques dizaines de militaires et de scientifiques, il n'a pas d'emblème propre.



Région n° 10  -  District (okroug) autonome de Nénétsie  -  Ненецкий автономный округ
















• Les armoiries du district autonome (okroug) ont été adoptées en 2007. Le blason reflète l'identité du territoire et du peuple des Nenets: les trois couleurs, argent, sinople et azur symbolisent l'harmonie de trois éléments: ciel (argent), terre (sinople), eau (azur).
- L'argent symbolise la noblesse, la franchise, la vérité. Dans le symbolisme national, l'argent signifie aussi le Nord, la pureté, la sincérité et la neige.
- Le vert représente la toundra en été, cette couleur est aussi un symbole d'espoir, d'abondance et de liberté. - L'azur est la couleur qui symbolise la rivière Petchora, qui, selon les anciennes légendes des peuples vivant sur ses rives, relie le monde des vivants et leurs ancêtres, le passé et le futur.
La flamme est un symbole d'énergie, de lumière, de confort et de chaleur, qui sont les plus appréciés dans le Nord. La flamme d'argent dans le cercle d'azur symbolise le feu et la richesse naturelle du district : le pétrole et gaz.
- La figure en chevron du quartier supérieur rappelle les tentes en peaux de rennes utilisées par les Nenets (voir photo, à l'arrière-plan) et la figure du bas est basée sur un motif décoratif traditionnel imitant la forme des bois de rennes.
famille de nomades Nenets avec leurs rennes
 • L'écu est timbré d'une couronne à pointes d'or utilisée pour les sujets de la Fédération qui n'ont jamais été ni des royaumes ni des états princiers historiques. Les rubans qui encadrent l'écu correspondent à l'attribution de décorations soviétiques, à gauche: la médaille de l'Ordre de l'Amitié des peuples (reçue en 1972) et à droite : la médaille de l'Ordre du Drapeau rouge du Travail (reçue en 1971).

• Le drapeau avait été adopté précédemment en 2003. La symbolique des couleurs est à peu près la même et le motif géométrique qui sépare la bande blanche de la bande bleue reprend en continu le motif traditionnel des bois de rennes stylisés. Il prend ici toute sa dimension esthétique, à la manière des ornementations utilisées par les Nenets sur leurs costumes, et autres décorations d'objets divers.
armoiries de la capitale : Narian-Mar  / Нарьян-Мар
un premier emblème (non héraldique) a été créé en 1978 (voir plus bas)
avec un rencontre de renne et des poissons. Une version modernisée et
plus correcte du point de vue héraldique a été approuvée en 2001
par le conseil municipal. Le champ de gueules se réfère à la toponymie,
 Narian-Mar signifie:  "la ville rouge" en langue nenetse. Les figures rappellent
 les activités traditionnelles: l'élevage des rennes et la pêche.
 Narian-Mar est aussi un port de mer et un port fluvial, sur la rive droite de la
Petchora, représentée par la champagne ondée d'azur.
______________________________
Histoire de l'okroug de Nénétsie
  Le district autonome des Nenets est une entité constitutive de la Fédération de Russie. Administrativement, il fait également partie de l'oblast d'Arkhangelsk, étant à la fois un sujet de la Fédération de Russie et une partie intégrante de la région. C'est le sujet fédéral le plus faiblement peuplé de la Russie.
projet d'armoiries pour le
district datant de 2002



emblème de Narian-Mar en 1978
emblème non officiel du district
utilisé à la fin du XXe s



Région n° 11  -  République des Komis  -  Республика Коми

 • La République des Komis ou République komi est un sujet de la Fédération de Russie. Les Komis, peuple autochtone, constituent environ 25 % de la population.

 • Le drapeau de la République des Komis est un symbole d'état au sein de la Fédération de Russie. Le drapeau actuel a été approuvé en 1997. Ses proportions de dimensions sont de 2:3. En fait, il était déjà utilisé avec les mêmes couleurs depuis 1991, mais avec un ratio de 1:2 (voir plus bas), héritage des drapeaux de la période soviétique.  La couleur bleue symbolise le principe céleste, la grandeur, l'immensité des étendues du nord; le vert c'est pour les forêts de la taïga , la richesse, l'abondance et l'espoir;  le blanc symbolise l'égalité des personnes vivant dans la république des Komis, la pureté de la neige, la virginité de la nature.

spécimen de moulage de style "animal permien" réalisé par
les tribus de l'ouest de la Sibérie au cours du haut Moyen-âge.
• L'emblème de la République des Komis a été approuvé par une loi en date du 6 Juin 1994. C'est un écu français de gueules chargé d'un oiseau de proie d'or dessiné dans le style des moulages en bronze de Perm et de la Sibérie occidentale (art primitif de la période IIIe/XIIe siècles); l'oiseau est vu de face prenant son envol, il porte sur la poitrine dans un cercle dentelé le visage d'une femme qui est encadré de six têtes d'élan sans cornes, trois de chaque côté.  Il est permis de représenter l'élément principal des armoiries sans bouclier héraldique. Le visage de la femme sur la poitrine de l'oiseau est associé à la mythique "Femme d'or" (Zarni An), une déesse solaire païenne adorée des peuples du nord, la mère du monde. L'élan (Alces alces) symbolise la noblesse, la force et la beauté, et l'oiseau de proie dans la mythologie des Komis signifie le pouvoir, le soleil, le monde supérieur.

armoiries de la capitale : Syktyvkar / Сыктывкар
l'emblème actuel a été approuvé en 2005 par la municipalité, après plusieurs 
évolutions successives du blason moderne qui ont débuté en 1978 durant
la période soviétique, et se sont poursuivies après elle, en 1993.
Ils sont tous basés sur les armoiries historiques (1780) du district d'Oust-Syssolk
(voir plus bas), qui est l'ancien nom russe de la ville avant qu'elle ne prenne
son nom définitif de Syktyvkar dans la langue des Komis.
Sur un champ coupé d'azur et de sinople, un ours stylisé, couché dans sa tanière
le tout d'or est surmonté par une sorte d'étoile d'argent en forme de losange carré
 avec des rayons perpendiculaires, et soutenu par un sapin stylisé d'argent.
L'ours est non seulement un animal répandu dans le pays, mais aussi l'un des
 personnages clés de la mythologie Komi, un symbole pré-chrétienne et l'expression
du culte de vénération de la nature dans ce groupe de peuples. Dans l'emblème, l'ours
apparaît comme le gardien des traditions de la ville, préservant la jeune pousse du sapin.
L'étoile au-dessus de l'ours est un élément décoratif national appelé "Shondiban"
  littéralement le "soleil-visage"  qui donne la chaleur et protection.

______________________________
Histoire de la République des Komis


armoiries du district d'Oust-Syssolk dépendant alors du
gouvernorat de Vologda, en 1780. Le quartier supérieur (chef)
est aux armes de Vologda (voir au début de cette page).
Le quartier inférieur, montrant un ours dans sa
tanière au naturel est la préfiguration de l'emblème
actuel de la ville de Syktyvkar, anciennement
 nommée Oust-Syssolsk jusqu'en 1930.
Emblème de la République socialiste soviétique
autonome des Komis de 1936 à 1991
La RSSA des Komis a été formée à partir de l'oblast
 autonome des Komis créé en 1921.
drapeau de la RSSA des Komis  en 1937
drapeau de la RSSA des Komis de 1954 à 1991
premier drapeau de la République des Komis de 1991 à 1997
bâtiment principal de l'aéroport de la capitale Syktyvkar pavoisé des armoiries de la République des Komis et de celles de la ville





blason du district (raïon) de Kotlassky
(oblast d'Arkhangelsk) adopté en 2009 :
conforme aux lois de l'héraldique,
 original... et beau !
• Ce troisième volet de ce voyage en Russie occidentale et septentrionale, si sa longueur inhabituelle ne vous a pas découragé, est maintenant terminé. Malgré tout, il y aurait encore tellement à dire, car la créativité artistique, dans le strict respect des règles héraldiques est une des qualités remarquables de la production russe, observée depuis la chute de l'Union soviétique. L'excellente culture des experts et artistes en héraldique locaux et le contrôle le Conseil héraldique du Président de la Fédération de Russie (voir site → ICI) permettent sans doute d'éviter les extravagances que l'on peut rencontrer dans d'autres pays (sans les nommer, par charité !)

• Le format du blog, qui implique un renouvellement permanent des sujets, ne permet pas d’approfondir davantage, à mon grand regret. Mais, si la lecture de l'alphabet cyrillique et accessoirement la langue ne représentent pas une barrière infranchissable pour vous, vous pouvez vous lancer dans l'exploration par vous même de cette héraldique et de l'histoire de la Russie en général, en commençant par les sites que je nomme plus bas, qui m'ont servi de base documentaire.

 💶 Crédits :
 📘 textes originaux, images d'armoiries ⛨ et de drapeaux 🏴 :
www.heraldicum.ru
http://geraldika.ru/

http://gerb-flag.ru/
https://ru.wikipedia.org/wiki/Категория:Гербы_России
commons.wikimedia.org/wiki/

🗺 cartes géographiques:
bidouillages de Herald Dick d'après des cartes prises sur : ru.wikipedia.org/wiki/

 📷 photos :
passer la souris sur l'image pour voir l'adresse url de la source documentaire.


Donc à bientôt, pour un autre District fédéral...  до свидания ! (do svidania : au revoir).

           хералд дихк

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire