lundi 17 avril 2017

l'Armorial de La Planche - 1669 - Gouvernement de Bretagne - la sénéchaussée de Nantes

S   uite de la visite d'un des plus anciens manuscrits répertoriant des armoiries de villes et de villages de France, dessinées à la plume et peintes à l'aquarelle, antérieur de trois décennies à l'Armorial Général de France de Charles d'Hozier ! Voir la description initiale : →

  Nous poursuivons avec la découverte du "livre" (c'est l'appellation donnée à une section d'un manuscrit, qui est lui-même divisé en chapitres) consacré au Gouvernement de Bretagne. Après le premier chapitre consacré aux pays de Rennes et de Saint-Malo qui correspondait grosso modo au département actuel de l'Ille-et-Vilaine augmenté d'un morceau du Morbihan, nous allons nous diriger vers le pays de Nantes.  En effet notre deuxième chapitre va explorer les principales villes de la sénéchaussée de Nantes, dont le contour géographique correspond exactement au département actuel de la Loire-Atlantique auquel on ajoutera au nord le petit territoire bordant la rive gauche du fleuve "la Vilaine", jusqu'à son embouchure. Ce petit pays autour de la Roche-Bernard, est rattaché au département du Morbihan, depuis la création de ceux-ci en 1790.


     Revenir à l'épisode précédent →




Voici l'extrait d'une carte datant de la fin du XVIIIe s. , donc postérieure d'un an, mais sur laquelle j'ai reconstitué les limites administratives de notre région :
 Vous pouvez cliquer sur toutes les images pour les agrandir 

 





 Les fragments de manuscrits proviennent encore du Volume I. Pour enrichir l'étude, j'ai mis en bonus l'extrait équivalent dans l'Armorial Général de France*  (1696-1711), établi par Charles-René d'Hozier, et comme auparavant, j'ai placé le blason actuel en-dessous, pour comparer les différences ou au contraire la constance des figures dans le temps.

  (*)  Armorial Général de France -   volume VIII  -  Bretagne 1ère partie  
         Armorial Général de France -   volume IX  -  Bretagne 2e partie  (BNF Paris)


Nantes (Loire-Atlantique)
  Le blason de la ville de Nantes, comme beaucoup d'autres, provient des premiers sceaux utilisés par la cité depuis le XIVe siècle ( voir → ICI). On pourra admirer la finesse du trait et le goût du détail dans le dessin de La Planche, concernant cette belle frégate du XVIIe siècle: les haubans, les vergues, les postes de vigie, les sabords, la dunette du gaillard arrière, avec le drapeau royal, et même le gouvernail : tout y est !

cliquer sur le lien ci-dessous pour lire la suite :
.

Châteaubriant (Loire-Atlantique)

  Les armoiries proposées par le père de La Planche (de gueules semé de fleurs de lis d'or) sont celles de la famille de Châteaubriant, d'ancienne chevalerie, concédées par Saint Louis. Elles figurent toujours en écusson au cœur du blason actuel de la ville.
 Celles enregistrées dans l'Armorial Général de France appartiennent à la maison de Condé qui a reçu la baronnie de Châteaubriant, par l'intervention du roi Louis XIII, qui avait confisqué tous les biens de Henri II de Montmorency, précédent titulaire, condamné et exécuté, pour avoir conspiré contre le cardinal de Richelieu et contre la couronne de France. Nous retrouvons les armes des Condé à dextre, à côté de celles de Bretagne dans le blason actuel.




Ancenis (Loire-Atlantique)


Le blason de la ville d'Ancenis, relève des armoiries de l'ancienne maison d'Ancenis, barons d'Ancenis au Moyen-âge, et dont le nom s'éteint à la fin du XIVe siècle.




Clisson (Loire-Atlantique)

 La famille de Clisson (de gueules au lion d'argent armé, lampassé et couronné d'or) était, avec celles des Rohan et des Laval, une des maisons nobles les plus puissantes du duché de Bretagne au Moyen Âge. Elle doit son nom aux fief constitué autour de la cité de Clisson et de son énorme forteresse. La Planche a donné à la ville le blason seigneurial mais sans couronne et sans griffes ni langue d'or. Charles d'Hozier,n'a pas donné d'armoiries à la ville mais nous avons celles d'un représentant de la famille de l'époque. Plus tard la municipalité a finalement adopté les armes pleines de la maison éponyme.




Guérande (Loire-Atlantique)

 Le blason actuel de Guérande, qui n'est pas "d'hermine plain", contrairement aux apparences, mais "d'argent à quinze mouchetures d'hermine, ordonnées 5, 4, 3, 2 et 1", a été rétabli par lettres patentes du 11 décembre 1829, sous le règne du roi Charles X.
  Rétabli, de l'ancien régime, avant la Révolution, mais comment était-il avant ? Les manuscrits que nous avons ici ne nous aident pas beaucoup. D'où viennent ces anciennes armes ? je n'ai pas trouvé d'information . Les armes "de gueules à deux lions passant d'argent, l'un sur l'autre" correspondent aux anciennes maisons de l'Isle-Bouchard, venant de Touraine, ou bien de La Guerche (de Bretagne), mais sans avoir pu établir un lien avec la cité de Guérande. Je n'ai pas trouvé non plus de traces de ces marquis de Guérande, mis à part dans la fiction, avec le film de Jean-Paul Rappeneau : Les Mariés de l'an II (1970), avec un rôle interprété par Sami Frey.





Machecoul (Loire-Atlantique)

  Ici encore, les armes de la cité découlent de l'histoire du lieu, de son château, et de ses anciens seigneurs. Et il y a en a eu beaucoup qui se sont succédé, les plus célèbres ayant été de la maison de Retz (ou Rais : d'or à la croix de sable). Toutefois, c'est un personnage historique bien précis qui a laissé son blason à la ville:  Olivier de Dreux dit " Olivier de Braine " seigneur de Machecoul (1231-1279), avec un écu "d'argent à trois chevrons de gueules". Notre auteur du manuscrit nous le présente avec les émaux inversés.



[_)-(_]


  D'autres lieux ou villes sont juste décrits par le texte, mais sans blason ni mention s'y rapportant :  Abbaye de Buzay (à Rouans, détruite), Bourgneuf (-en-Retz), Abbaye de Pornic (à Sainte-Marie-sur-Mer, commune de Pornic, disparueAbbaye de Geneston (à Geneston, partiellement détruite), La Roche-Bernard, Pont-Château, Abbaye de Blanche-Couronne (à La Chapelle-Launay), Abbaye de Saint-Gildas-aux-Bois (à Saint-Gildas-des-Bois).

 # cependant, quelques années plus tard, certains de ces lieux (en gras, ci-dessus) ont été enregistrés et blasonnés dans l'Armorial Général de France. Pour certains établissement monastiques, leur blason s'est retrouvé transféré au cours du XXe siècle à la commune sur laquelle ils était localisés, pour un temps seulement à Saint-Gildas-des-Bois avant un récent changement.   


Sainte-Marie-sur-Mer,
 ancienne commune rattachée
 à celle de Pornic
 (Loire-Atlantique)

Geneston, commune
 (Loire-Atlantique)


La Roche-Bernard, commune
 (Morbihan)


Saint-Gildas-des-Bois, commune (Loire-Atlantique),
ancien et actuel blason


 A bientôt pour une nouvelle série ...


Crédits :
les blasons "modernes" sont empruntés  à : armorialdefrance.fr/
et pour certains à :  www.ngw.nl/


  Et je remercie particulièrement les personnes responsables de la Bibliothèque et des Archives du Musée du Château de Chantilly : www.bibliotheque-conde.fr/


             Herald Dick  
.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire