lundi 5 septembre 2016

La Vuelta a España 2016 - le Tour d'Espagne en blasons - la 3e semaine et l'arrivée à Madrid


Nous voici de retour encore une dernière fois sur les routes d'Espagne (voir le précédent chapitre → : ICI), pour vivre cette troisième semaine dans des paysages nouveaux. Cette fois nous attendent des climats plus méditerranéens, avec des étapes de moyenne montagne dans la région de la Communauté valencienne (armoiries à droite) et pour terminer le dernier jour, traditionnellement, dans la Communauté de Madrid.

  Nous finirons donc le parcours avec six étapes, trois d'entre elles ont leur ligne d'arrivée sur la côte valencienne et trois autres y prennent leur départ.
  Nous marquerons également une seconde journée de repos le mardi et une épreuve contre la montre individuelle sera de mise vendredi qui permettra à certains de réajuster leur position au classement général.
   Enfin, le final, classique sur la Plaza de Cibeles à Madrid, sacrera le nouveau vainqueur de l'édition 2016 qui sera forcément un grand grimpeur, car les étapes de cette année ont été très favorables à cette spécialité.
 Je vous rappelle encore que vous pouvez visualiser ces paysages à couper le souffle, à tout moment, avec les vidéos proposées en replay dont je vous donne l'adresse tout en bas.
la carte de la troisième et dernière semaine du parcours (cliquer sur l'image pour l'agrandir)



16e étape - Lundi 5 Septembre 2016  :   Alcañiz   -   Peñíscola

Alcañiz
(Province de Teruel - Communauté autonome d'Aragon)


• Alcañiz

"Écu elliptique coupé, au premier d'or à quatre pals de gueules (qui est d'Aragón), au deuxième d'azur, une tour d'argent, ajourée, ouverte et maçonnée de sable, terrassée au naturel, accostée de deux tiges de roseau de sinople, une de chaque côté".
  Timbre : couronne royale ouverte.
  Écu supporté par un parchemin au naturel et le tout soutenu de deux branches de laurier de sinople. 

Les roseaux (cañas en espagnol) sont des armes parlantes. Il y a bien des roseaux sur les bords du río Guadalope qui traverse la ville, mais il est plus probable que l'étymologie du nom de la ville vienne de l'arabe :  الكنائس  Al-Kanā'is  qui veut dire "l'église".

• La tour symbolise modestement le grand château-palais et parador : el Castillo de los Calatravos,  qui domine la ville sur son rocher, et dont l'architecture de style mudejar s'est substituée au cours des siècles à une ancienne forteresse médiévale.
bloc souvenir émis à l'occasion d'un exposition philatélique en 1993 à Alcañiz

Peñíscola
(Province de Castellón -
 Communauté valencienne)

• Peñíscola

"D'azur au château d'or donjonné de trois tours, ajouré et ouvert de gueules, maçonné de sable, posé sur un rocher au naturel, brochant sur quatre burelles d'argent et accompagné de deux fleurs de lis d'or.
Timbre : couronne royale ouverte.

 • Le blason symbolise l’emplacement du château, imprenable, situé à l'extrémité d'une péninsule rocheuse entourée par la mer et séparée du continent par un isthme de sable. 
 Sur les vestiges d'anciennes fortifications arabes conquises par le roi d'Aragon en 1233, sera construit le château forteresse actuel pour les maîtres de l'Ordre des Templiers de Catalogne et d'Aragon. Voir l'histoire très mouvementée de cet édifice militaire important d'Espagne : → ICI.






le site et le château de Peñiscola sur un timbre émis en 1967


Mardi 6 Septembre 2016 :  pas d'étape / repos à Castellón


timbre reproduisant les armes de Castellon
 pour représenter la province, émis en 1962



17e étape - Mercredi 7 Septembre 2016 :
Castellón  -  Llucena / Camins del Penyagolosa


Castellón de la Plana
(Province de Castellón - Communauté valencienne)


•  Castellón de la Plana

"Écu en losange, d'or à quatre pals de gueules, sur le tout un château d'argent, maçonné de sable, ouvert et ajouré de gueules".
Timbre : couronne royale ouverte.
Support : encadrement imitation bois sculpté au naturel.

Le blason de Castellón de la Plana tient ses origines dans la fondation de la ville par le roi Jaime I de Aragón (1208-1276). Son design actuel date de 1939.
Les ouvertures du château sont parfois de sable.





Llucena
(Province de Castellón -
 Communauté valencienne)


•  Llucena / Lucena del Cid

"Bandé de six pièces d'argent et d'azur, au chef de gueules chargé d'une étoile à huit branches d'or".
Timbre : couronne royale ouverte.

La dénomination officielle en valencien est  Llucena tout court et en castillan (espagnol) c'est Lucena del Cid. L'adjonction du qualificatif "del Cid" , du nom du grand guerrier, héros de la Reconquista au XIe siècle, dont les faits d'armes ont impacté cette région, s'est imposée pour différencier plusieurs villes espagnoles ayant le même toponyme de Lucena.









•  Camins del Penyagolosa
Le Peñagolosa (Penyagolosa en valencien) est un massif montagneux  dans la province de Castellón, appartenant au Système Ibérique. C'est le second sommet le plus élevé de la Communauté Valencienne avec 1813 m. L'arrivée de l'étape sera jugée donc sur une hauteur des "chemins de Peñagolosa" (Camins del Penyagolosa) : "el Alto Mas de la Costa", à 980 m. d'altitude, aux environs de la ville de Llucena.
la montagne de Penyagolosa (1 813 m.) - auteur photo :  © fresteller          -            et emblème officiel de la ville de Llucena



18e étape - Jeudi 8 Septembre 2016 :     Requena   -   Gandía


Requena
(Province de Valence -
 Communauté valencienne)

•  Requena

" D'azur au joug rompu au centre, surmonté en chef à dextre d'une étoile à huit branches, et à senestre d'une clé, soutenu en pointe des chiffres 1468, le tout d'or".
Timbre : couronne royale fermée.
Soutiens : deux cornes d'abondance d'or affrontées, remplies de fleurs au naturel.

Le joug brisé et l'année 1468 rappellent la date à laquelle la ville s'est libérée de la tutelle du comte de Castrojeriz, pour ce fief qui lui avait été concédé par le roi Enrique V (Henri V de Castille) en 1465.

• L'étoile se rapporte au symbole de l’évêché de Cuenca dont dépendait la cité de Requena et la clé est une métaphore pour la position de la ville, comme une porte sur la frontière entre les royaumes de  Castille et d'Aragón, au Moyen-âge.
armes dédiées à la Fête des Vendanges de Requena
timbre émis en 1997 pour illustrer le vignoble
 de l'appellation Utiel-Requena (DO), représenté
  par un monument de la Fête des Vendanges
  (sur le timbre) visible sur une place de la
ville de Requena



Gandía
(Province de Valence -
 Communauté valencienne)


• Gandía
"D'azur. à la porte de ville flanquée de deux tours crénelées d'argent, ouverte et maçonnée de sable, soutenue en pointe par deux burelles ondées d'argent et surmonté d'une comète à six pointes du même".
Timbre : couronne royale ouverte.

La porte rappelle les anciennes murailles de la ville et les ondes symbolisent le rio Serpis qui traverse la cité. Je n'ai pas trouvé d'explication pour la comète qui semble purement décorative. 
• Du point de vue du langage héraldique :  l'astre de Gandia doit se blasonner ainsi : "une étoile à six branches caudée (munie d'une queue), d'argent..." . La comète étant un meuble précisément décrit comme ayant 8 rais dont un est dirigé vers le bas et est ondoyant. Ici notre étoile n'est pas éligible comme comète car elle n'a que six rais et la queue est rectiligne ! 
(source : Dictionnaire d'Héraldique de Jean-Paul Fernon - éditions d'Héligoland)



19e étape - Vendredi 9 Septembre 2016 :   Xàbia   -   Calp 
(contre la montre individuel)


 Xàbia / Jávea
 (Province d'Alicante - Communauté valencienne)


•  Xàbia / Jávea

"Parti enté en pointe, au premier d'or à quatre pals de gueules, au deuxième d'azur à la tour d'argent, ajourée, ouverte et maçonnée de sable, posée sur un rocher au naturel, surmontée d'une fleur de lis d'or et soutenue par une champagne fascée ondée d'argent et d'azur;  enté ployé en pointe d'or à cinq étoiles d'azur placées en sautoir".
  Timbre : couronne royale ouverte.
  Soutiens : deux lettres L majuscules d'or .

Le premier quartier est aux armes d'Aragon, mais en fait plus précisément aux armes de l'ancien royaume de Valence qui était un des états vassaux de la couronne d'Aragon, comme celui de Majorque, par exemple..
blason de la maison Sandoval - Rojas



La pointe entée est aux armes des Rojas Sandoval, qui ont été seigneurs du lieu, un fief symbolisé par la tour du second quartier, de façon intemporelle.
Les deux "L" que l'on retrouve aussi et surtout dans les armes de la  ville de Valence, signifient que Valence a été par deux fois dans son histoire, fidèle et loyale ( leal en espagnol) au roi d'Aragón face aux velléités des rois de Castille qui assiégèrent la ville. En principe les "L" sont sommés d'une couronne.

Calp / Calpe
(Province d'Alicante -
Communauté valencienne)


•  Calp / Calpe

"De sinople à une tour d'argent, ouverte et maçonnée de sable, terrassée d'or, surmontée par un arc posé en fasce et deux flèches en sautoir passant à travers l'arc, le tout d'or et un orle d'argent chargé de l'inscription en lettres capitales de sable : "MUY HEROICA VILLA" .
Timbre : couronne de baronnie.

 C'est l'empereur Carlos V (Charles Quint) qui lui a donné le titre de "Muy heroica villa" (ville très héroïque), en récompense de la fidélité et du courage des habitants de Calpe au cours d'une révolte du peuple valencien appelée :  la revuelta "agermanada" (la rébellion des Germanías ) entre 1520 et 1522.
• La couronne de baron rappelle qu'au début du XVIIe siècle, la cité de Calpe était une partie de la baronnie attribuée à un noble et militaire aragonais du nom de Francisco de Palafox.


le piton d'Ifach (el Peñón de Ifach) : un énorme rocher dans la mer
 dominant la ville de Calp , sur un timbre émis en 1987




















20e étape - Samedi 10 Septembre 2016 :
 Benidorm    -   Alto de Aitana / Escadron de l'Armée de l'Air



Benidorm
(Province d'Alicante - Communauté valencienne)
version "picturale" non héraldique, qui a été
 utilisée le plus couramment

•  Benidorm

Blason en version conforme à l'héraldique :
 " D'azur une tour crénelée de pierre au naturel, ajourée et ouverte de sable, terrassée par une plage d'or  mouvant de la pointe et qui déborde sur les flancs, terminée de chaque côté par deux rochers sommés chacun d'une tour de guet, le tour au naturel, l'ensemble formant une baie burelée d'argent et d'azur, avec à senestre un voilier de sable voguant sur les ondes, et à dextre sur la ligne d'horizon, une île au naturel, la tour principale est surmontée d'un écu en losange d'or à quatre pals de gueules (qui est d'Aragon)".
Timbre : couronne de baronnie.
Support : un parchemin au naturel.

La version initiale des armoiries (non héraldiques, malheureusement) avait été approuvées par la municipalité en 1954, mais sans pour autant les déclarer comme armoiries officielles. Elles ont néanmoins prévalu comme emblème municipal par l'usage jusqu'en 1992. Cette année-là vit la création de Communauté autonome valencienne, qui entraîna un projet de réglementation des emblèmes municipaux de la région, et notamment en y incluant des règles de respect des codes de l'héraldique.  Les armes de Benidorm ont bien évidemment été impactées par cette décision et de nouveaux projets ont été proposés pour remplacer l'ancien emblème (c'est une très longue histoire, voir ce blog → ICI). Si l'un d'entre eux avec les armes d'Anjou et d'Aragon a bien failli réussir, à ce jour, ce sont toujours les anciennes armoiries qui prévalent, néanmoins elles ont été rendues plus correctes du point de vue de l'héraldique.
la skyline de Benidorm avec vue (pour les privilégiés) sur les plages
et la Mer Méditerranée




.


 • En parallèle, la prépondérance du logo dans le monde de la communication numérique a fait son chemin et cette énorme ville balnéaire de dimension internationale, sorte de Disney World des bains de mer, connue pour son paysage composé de hautes tours d'hôtel façon Manhattan n' y a pas échappé. 


Emblème du 5ème escadron de vigilance aérienne (EVA N°5)
de l'Armée de l'air espagnole, basée sur le mont Aitana. 
(Province d'Alicante - Communauté valencienne)

Alto de Aitana -
Escuadrón del Ejército del Aire / Escadron de l'Armée de l'Air.

"D'azur à la porte de ville flanquée de deux tours crénelée d'argent, ouverte et maçonnée de sable, posée sur un mont échiqueté de sable et d'argent; les deux tours sommées de radômes de communications de sable, cerclés et luisants d'argent, le tout surmonté par deux silhouettes d'avions de chasse de sable laissant un sillage d'argent, mouvants du franc-canton senestre". 
  Timbre : couronne fictive d'azur bordée d'or portant la dénomination de l'unité : "ACAR AITANA Y EVA N°5".
  Soutien en pointe : un listel d'azur portant la devise en latin de l'unité : "SIEMPRE VIGILANTES".

C'est à ma connaissance la toute première fois qu'une étape d'un grand Tour nous propose une arrivée inédite sur un site militaire ! Bien loin de toute agglomération, à des dizaines de kilomètres. La ligne d'arrivée se jugera à 1 545 m. d'altitude sur l' Alto de Aitana , un col des Cordillières bétiques qui est occupé par une base de l'Armée de l'air espagnole.
emblème héraldique de l'Armée de l'Air espagnole
•  L'Armée de l'air assure, au sein des Forces Armées, la mission de “Surveillance et contrôle des espaces aériens nationaux". Cette mission repose sur le Système de Contrôle-commande aérien et sur les avions F-18 et Eurofighter déployés sur les bases de Torrejón, Zaragoza, Morón, Albacete et Gando (Grande Canarie). Le Système de Contrôle-commande est formé par le réseau de radars, les équipements de communications et les centres de contrôle-commande desservis et entretenus par plus de 2 000 personnes dans les 22 Unités réparties sur tout le territoire national.
le site de surveillance de l'Armée de l'Air espagnole EVA N°5 sur la Sierra Aitana - Province d'Alicante.
Une de ces unités, appelée Escadron de Surveillance Aérienne numéro 5 (EVA N°5), créée en 1957, équipée d'un radar de défense aérienne et d'équipements de communications en liaison avec les avions en vol, se trouve au Alto de Aitana (Alicante), désignée comme fin de la 20e étape du Tour d'Espagne 2016.



21e étape - Dimanche 11 Septembre 2016  : 
Las Rozas -  Madrid (arrivée)

Las Rozas
(Communauté de Madrid)
• Las Rozas

"Parti, enté en pointe ; au premier d'azur à la cigogne au naturel; au deuxième d'argent au chêne arraché de sinople fûté au naturel; en pointe, enté ployé de gueules au soleil non figuré d'or issant d'une champagne fascée ondée d'argent et d'azur formant une rivière".
Timbre : couronne royale fermée.

• La cigogne s'appelle (s'appelait) María . Après avoir été la mascotte vivante de la ville pendant de nombreuses années, elle est entrée dans les armoiries municipales comme un personnage historique.
   Par un matin glacial d'automne, dans les années soixante, un gamin ramena une jeune cigogne blessée à son professeur, un homme connu pour son amour des animaux, qui la soigna et lui donna le nom de sa fille : María. L'oiseau, avec une aile cassée ne put jamais revoler totalement, et resta là à arpenter les rues du village, jouant avec les enfants, et les adultes aussi, devenant ainsi une attraction locale. La belle vit très heureuse jusqu'à ce jour funeste où elle se trouva où il ne fallait pas. Suite à une fête alcoolisée, des ouvriers fondeurs ivres lui jetèrent des pierres et la tuèrent. L'enseignant, qui l'avait soignée avec amour et les villageois restèrent inconsolables. Le drapeau fut même mis en berne !  Depuis ce temps elle est restée dans leurs cœurs et figure désormais  dans les armes de la ville depuis 1992 et sur le logo, également, plus récemment.



 
Madrid
(Communauté de Madrid)



• Madrid

"D’argent à l’ours(e) de sable rampant(e) et appuyé(e) contre un arbre de sinople, fruité de gueules et terrassé de sinople, à la bordure d’azur, chargée de sept étoiles d’argent".
Timbre : couronne royale ouverte.

Ces armes sont très anciennes, elles remontent au début du XIIIe siècle.  Le sceau initial représentait un ours brun passant ( ni rampant, ni appuyé contre un arbre, inexistant alors, et surmonté des sept étoiles formant la constellation de la Grand Ourse). L’ours est en fait en raison de ce symbole astronomique : UNE ourse !!! On dit aussi que la région où est situé Madrid s’appelait anciennement Úrsica et qu’il y avait nombre d’ours et de sangliers….
 • En 1222 , un procès en justice eut lieu pour mettre fin à l’opposition entre les représentants de la Ville et les autorités ecclésiastiques pour le droit d’utiliser les prairies et les bois autour de la cité. Les premiers obtinrent les bois, les seconds, les prairies … C’est à la suite de ce litige, qu’est apparu sur les armes de la ville l’arbre fruité, et que l’ours s’est dressé contre lui, alors que l’Église a gardé le symbole de l’ours passant sur le pré
(prado en espagnol, d’où le nom du Musée du Prado) … Les sept étoiles du ciel se sont dispersées dans la bordure, rajoutée à ce moment.
 • Mais l’arbre qu’en est-il ? est-ce un pommier, non : il n’y a pratiquement pas de pommiers dans cette région, à cause du climat ! et puis les fruits ont toujours été représentés très petits … On a longtemps évoqué l’arbousier
(madroño en espagnol), c'est la version la plus admise, mais pourtant, il n’y a guère plus d’exemplaires de cette espèce à Madrid, non plus !! Par contre, la région est très propice à la croissance abondante du micocoulier (Celtis australis , el lodón en espagnol) qui produit de petits fruits orangés consommables … par les ours, pourquoi pas.    A confirmer ...
la Porte de Tolède à Madrid - timbre émis en 2013

la précédente arrivée de la Vuelta 2015 sur la Plaza de Cibeles , devant le Palacio de Comunicaciones
 ( photo prise sur le site de La Vuelta)




C 'est terminé pour l'édition 2016 : podium, fête, tapas, feux d'artifice... et rendez-vous en 2017 , si tout va bien ... avec, selon les informations les plus récentes, un Grand Départ inédit, programmé dans le Sud de la France :  on partira de Nîmes .

 Pour le sport ,voici le podium final 2016 :
 Classement Général ( Maillot rojo / Maillot rouge) :
• 1 - Nairo Quintana, colombien..
• 2 - Chistopher Froome, britannique.
• 3 - Esteban Chaves , colombien.
Classement par points ( Maillot verde / Maillot vert) :
• 1 - Fabio Felline, italien (turinois).
Classement de la montagne ( Maillot de lunares / Maillot blanc à pois bleus) :
• 1 - Omar Fraile, espagnol (basque).
Classement combiné ( Maillot blanco / Maillot blanc) :
• 1 - Nairo Quintana, colombien.

Pour suivre la course, étape par étape par les cartes, les classements et les statistiques, etc...je vous invite à consulter l'excellent site de La Vuelta 2016 → ICI  (en trois langues : ES/FR/EN)

Et/ou les vidéos en replay sur la chaîne Tiz-Cycling (langue : EN), dans le menu : "Grand Tours" → ICI


Crédits :
- cartes :  www.lavuelta.com
- blasons ( vous pouvez visualiser les références des dessins en passant la souris sur les images) :
en majorité : 
es.wikipedia.org  ou commons.wikimedia.org
- les logos viennent des sites officiels de chaque commune ou institutions.



carte des Régions et Provinces concernées par le sujet (en couleurs foncées)
             Herald Dick
.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire