mercredi 12 août 2015

l'Armorial de La Planche - 1669 - Gouvernement de Guyenne - Sénéchaussée de la Basse-Navarre et de la Soule

S   uite de la visite d'un des plus anciens manuscrits répertoriant des armoiries de villes et de villages de France, dessinées à la plume et peintes à l'aquarelle, antérieur de trois décennies  à l'Armorial Général de France de Charles d'Hozier !  Voir la description initiale : →

Nous poursuivons avec la découverte du Gouvernement Général de Guyenne. Nous l'avons abordé les dernières fois, il est composé de nombreux anciens duchés ou comtés rattachés les uns après les autres au royaume de France, le tout dernier étant le Béarn, acquis en 1620 par un Édit de Louis XIII.  Ces entités administratives du royaume sont découpées en généralités et en sénéchaussées (pour le sud du pays). Nous allons découvrir le dix-huitième et dernier chapitre de ces sénéchaussées : celle de la Basse-Navarre et de la Soule. La Vicomté de Soule avait été rattachée au domaine de la couronne de France en 1512. La Basse-Navarre a elle été apportée par le roi Henri IV avec ses autres  possessions et titres, en tant que roi de Navarre. C'est après son assassinat en 1610, que les "États de Navarre" ont été rattachés à la couronne de France, pendant le règne de Louis XIII, son fils et successeur. C'est aussi à partir du règne d'Henri IV que les souverains ont acquis le double titre de "rois de France et de Navarre" et les deux blasons ont été accolés dans les armoiries royales. L'expression survit même dans la langue française et encore au XXIe siècle : " de France et de Navarre "  est souvent utilisé pour dire : "de partout en France sans exception".
 Sous la Révolution, lors de la création des départements, en 1790, la Basse-Navarre, la Soule rejoignent le troisième pays basque du Labourd (Bayonne), et sont réunis au Béarn pour former le département initialement nommé Basses-Pyrénées, puis rebaptisé Pyrénées-Atlantiques en 1969.

 
  Revenir à l'épisode précédent →


Voici l'extrait d'une carte datant de la fin du XVIIIe s. , donc postérieure d'un an, mais sur laquelle j'ai reconstitué les limites administratives de notre région :
 Vous pouvez cliquer sur toutes les images pour les agrandir







Les fragments de manuscrits proviennent toujours du Volume II. Pour enrichir l'étude, j'ai mis en bonus l'extrait équivalent (quand il existe) dans l'Armorial Général de France*  (1696-1711), établi par Charles-René d'Hozier, et comme auparavant, j'ai placé le blason actuel en-dessous, pour comparer les différences ou au contraire la constance des figures dans le temps.

(*) Armorial Général de France - volume III - Béarn - Généralité de Pau  (BNF Paris) 




 Saint  - Palais
(Pyrénées-Atlantiques)

Ce sont les armes pleines de l'ancien Royaume de Navarre. La ville est une fondation importante des  rois de Navarre, sans doute au XIIIe siècle.



Saint - Jean - Pied-de-Port
(Pyrénées-Atlantiques)

La cité est l'ancienne capitale de la Basse-Navarre et la porte d'accès à l'autre partie du royaume de Navarre, de l'autre côté des Pyrénées. C'est une cité fortifiée bâtie au début du XIIe siècle par les rois de Navarre, afin de verrouiller le passage des Pyrénées, ce qui explique la tour dans le blason (le château pour l'Armorial Général de France). Le blason moderne intègre les chaines, symbole héraldique de la Navarre, à côté de la traditionnelle figure de Saint-Jean Baptiste, qui a donné son nom à la ville. Il est accompagné de l'agneau qui préfigure l'idée du sacrifice, le sien puis celui postérieur du Christ, dans la symbolique chrétienne. 



Mauléon - Licharre
(Pyrénées-Atlantiques)
Le blason "de gueules au lion d'or" nous vient de l'ancienne Vicomté de Mauléon / Soule, soumise d'abord aux rois de Navarre, puis aux rois d'Angleterre occupant l'Aquitaine, jusqu'en 1449, où elle est reconquise pour le Comte de Foix-Béarn pour le compte de la couronne de France.
 Plus tard le chef de France sera rajouté aux armes de la Soule.





[_)-(_]

D'autres lieux ou villes sont juste décrits par le texte :

- avec un contour de blason vide, mais sans description :  Larceveau (-Arros-Cibits)
- sans blason ni mention s'y rapportant :  Ostabat (-Asme),  Labastide-Clairence,  Garris, Sainte-Engrâce.
 
 # cependant, quelques années plus tard, une de ces villes (en gras, ci-dessus) a été enregistrée et blasonnée dans l'Armorial Général de France, ce blason est toujours associé à la commune  aujourd'hui.

La Bastide - Clairence
(Pyrénées -Atlantiques)



A bientôt pour une nouvelle série et ..
une nouvelle région (Gouvernement)  ... →


Crédits :
parmi les blasons "modernes" certains sont empruntés et parfois modifiés à :
http://labanquedublason2.com/ ( dessins de Jean-Paul Fernon)
http://armorialdefrance.fr/

 Et je remercie particulièrement les personnes responsables de la Bibliothèque et des Archives du Musée du Château de Chantilly :  http://www.bibliotheque-conde.fr/


             Herald Dick


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire