dimanche 6 juillet 2014

La puce, la mouche, la pie et le bacon / blasons et humour anglais au sujet du Yorkshire


The Yorkshireman's Coat of Arms

A Flea, A Fly, A Magpie, an' Bacon Flitch
Ist' Yorkshermans Coit of Arms
And t'reason they've chozzen these things so rich
Is becoss they hav'all speshal charms.
A Flea will bite whoivver it can-- An soa, my lads, will a Yorksherman!
A Fly will sup with Dick, Tom or Dan  An' soa, by gow! will a Yorksherman!
A Magpie can talk for a terrible span --  An' soa an all, can a Yorksherman.
A Flitch is no gooid whol its hung, ye'll agree  No more is a Yorksherman, don't ye see..




 Voici quelques années déjà, que j'ai en réserve ces cartes humoristiques datant du début du siècle dernier portant de curieuses armoiries accompagnées d'une petite chanson en dialecte local dont j'ai eu beaucoup de mal à comprendre le sens !
 Et comme le superbe Comté du Yorkshire est dans l'actualité avec le passage du Tour de France, cette année, je saute sur cette occasion unique pour moi afin de vous en faire profiter !

Ces cartes attirent l'attention, elles ont même un certain charme désuet, même si elles sont quelque peu désobligeantes et peu flatteuses pour les habitants du Yorkshire. J'en suis désolé pour eux, si ils lisent (improbablement) ces lignes !
Et j'ose espérer que les mentalités ont un peu évolué depuis cette époque ! quoique ...

En France, nous aimons aussi bien nous moquer des accents régionaux, des caractères  : nonchalants, bavards, vantards, radins, butés, hautains, affectés à certains régions  : les Ch'tis, les Marseillais, les Auvergnats, les Bretons, les Parisiens, têtes de chien, etc... fortement exagérés,  exacerbés par  certains programmes TV ou films très parisiens, récemment,  mais qui entretiennent dans les esprits de certains qui les prennent au pied de la lettre, un phantasme sur nos compatriotes des régions.

Pour nos amis britanniques, surtout les anglais du sud, tout ce qui est au nord de l'Angleterre est (était ?) suspect, peu évolué, voire dégénéré ! la preuve en est cette chanson, une espèce de comptine pour adultes, au sujet des gens du Yorkshire (Yorkshiremen), tout au début du sujet.
 Mais bizarrement elles sont rédigées dans le dialecte du lieu !  Est-ce que ces cartes ( ce sont des cartes postales) étaient vendues dans le Yorkshire aux touristes anglais (du sud) de passage, pour se moquer d'eux ? Et en même temps se venger en leur prenant un petit bénéfice !  Je ne vois pas d'autre explication.

En gros , ces cartes informent ou mettent en garde sur les gens du Yorkshire qui ont certaines particularités :

• Une puce (a flea) mord ou pique n'importe qui  - il en est de même pour un Yorkshireman 

Une mouche (a fly) s'invite à souper chez n'importe qui  -  il en est de même pour un Yorkshireman

• Une pie ( a magpie ) tchatche avec n'importe qui -
il en est de même pour un Yorkshireman

• Un jambon ( a flitchn'est jamais bon jusqu'à ce qu'il ait été pendu
- il en est de même pour un Yorkshireman ! 

Je vous accorde que le dernier vers n'est pas très sympathique ; humour noir :  typically British.


Sur certaines versions , les pseudo-armoiries sont surmontées d'un cimier montrant une pinte de bière tenue par deux bras, montrant la propension à la boisson, on peut imaginer .
Sur d'autres ont  trouve une tête de cheval et des tenants : deux personnages dont un cavalier en tenue de chasse, et un fermier.

La seule vraie référence héraldique régionale est la rose d'argent des Ducs d'York placée au centre de la croix.
 La Rose Blanche a été adoptée par la maison d' York, une des branches
de la dynastie de sang royal, dans les années 1461-1485 et elle est restée l'emblème du comté de Yorkshire. Elle était opposée à la Rose Rouge des Lancastre, la dynastie rivale, dans la fameuse " Guerre des Roses".




A noter : la devise en latin "QUI CAPIT ILLE HABET"  qui  peut se traduire par " il possède ce qu'il prend ". Et la phrase " The horse shews the buy few, tho' many they steal.. "  qui signifie  que "Le cheval montre qu'ils achètent peu, alors qu'ils volent beaucoup..."
Vraiment, tous les vices leur sont reprochés, sauf peut-être le cannibalisme ?



Sur cette carte ancienne des Comtés d'Angleterre et du Pays de Galles, de James Seaman (1821) , j'ai colorié le Yorkshire (N° 48) en vert fluo (cliquer sur l'image pour agrandir et voir les détails).

J'espère que les gens de Leeds, York ou Sheffield ne m'en voudront pas trop pour ces images peu favorables à leur Comté. Leur région est tellement belle et riche, qu'elle fait des jaloux ! forcément...
On espère juste que ce racisme inter-régional n'a pas survécu au progrès des mentalités.  

Par ailleurs, les habitants du Yorkshire ne sont pas les seuls a avoir été maltraités, par exemple :

• les habitants du Lancashire, le comté voisin (Manchester, Liverpool) ont aussi leur petite chanson  :



• Et les écossais aussi, naturellement !





           Herald Dick-ens

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire