jeudi 17 octobre 2013

Capitales du monde : Astana

 N ous voilà de retour en Asie centrale pour visiter une de ces nouvelles métropoles,  nées de la volonté, ou plutôt de l'égo démesuré des dirigeants dans ces pays issus de l'éclatement de l'ancienne Union Soviétique. Quand le pouvoir autoritaire et l'argent du pétrole s'allient pour le meilleur et le pire.


Voici les différents et actuels emblèmes (depuis 2008) de la ville d'Astana : un sceau rond, à la manière des boucliers orientaux, un logo et un drapeau.
- le sceau reproduit au centre une image du Baiterek qui est l'arbre du monde, la personnification de l'univers, telle la Tour Bayterek , un monument emblématique de la ville. Il soutient le Shanyrak , motif rond qui représente le toit d'une yourte, la maison traditionnelle des nomades d'Asie centrale. En dessous, un oiseau légendaire stylisé : le Samruk  qui s'envole de son nid.
- le logo porte les chiffres entremêlés de 1998, année du début de fonctionnement de la capitale.


oiseau Samruk -
 fouilles archéologiques du kourgan de Berel, 
dans l'Altaï kazakh.

 

15 - Astana


Astana,  en kazakh et en russe : Астана ,  est la capitale du Kazakhstan depuis le 10 décembre 1997..

Population    780 880 hab. (2013)

Astana est donc la jeune capitale (d'ailleurs son nom en kazakh signifie "la capitale" ) qui a remplacé l'ancienne métropole : Alma-Ata de la période Soviétique (devenue aujourd'hui Almaty en kazakh), qui est la plus grande ville du pays et disposait des infrastructures et des administrations pour la gouvernance,  mais est vraiment trop excentrée dans cet immense pays, à la frontière sud-est avec le Kyrghizistan. En 1997, le président de la République du Kazakhstan, Noursoultan Nazarbayev approuva le décret de transfert de la capitale d'Almaty vers Astana. Il a avancé diverses raisons pour déménager la capitale d'Almaty, dont la vulnérabilité aux séismes et la proximité des monts Tian, qui limitent le développement urbain. Mais la géopolitique a aussi joué un rôle important. Beaucoup pensent que Nazarbayev craignait des visées territoriales russes sur le nord du Kazakhstan, où habite une grande partie de l'importante minorité russe du pays. De toute façon, peu de gens étaient disposés ou en mesure de défier l'autorité du chef !
  Localisée au cœur de la steppe kazakhe, sur la rive droite de la rivière Ichim, Astana se distingue par une architecture se voulant avant-gardiste, où se côtoient gratte-ciels, monuments modernistes et espaces verts.
Boulevard Nurzhol, bordé par les ministères et tout au fond le palais présidentiel dit Ak Orda, c'est-à-dire la « Maison blanche »



bloc-feuillet de timbres émis en 2013 par la poste kazakhe
avec le portrait du Président Noursoultan Nazarbayev, et les emblèmes de la ville
monnaie commémorative des 10 ans de la capitale en 2008
monnaie 1998

avant 2008



blason de la petite ville d'Akmola au XIXe siècle
( ancien nom d'Astana, un petit village en 1830)
Akmola signifie en kazakh "Tombe blanche"
le motif que nous voyons n'est pas un château
 mais un mausolée, celui d'un seigneur local
nommé Abylai Kipchak Khan Niaz.
le croissant représente l'Islam.
armoiries d'Akmola en 1858 ou plutôt la région (oblast)
sous souveraineté de l'Empire de Russie.
le nom de la ville russifié devient Akmolinsk.
armoiries d'Akmolinsk impériales ou civiles 1868 / 1878 , la couronne royale est remplacée par une couronne murale, à droite , et les branches de chêne par des épis de blés.


emblème de la période Soviétique (1995)
la ville s'appelait alors Tselinograd (Целиноград)
depuis 1961, dans la République Socialiste
Soviétique du Kazakhstan 
une proposition d'armoiries intéressante
mais non adoptée , elle sera délaissée
pour l'emblème ci-dessous



Emblème d'Astana  (de 1998 à 2008) :
on y voit un léopard ailé légendaire d'argent, couronné d'or
à l’assaut d'une forteresse de gueules. La couronne ressemble
 à celle des Khans, les monarques d'Asie centrale.
Le dessin s'inspire de la tradition du peuple des Scythes.
 Dans le cercle les épis de blé  pour l'agriculture de la région
et au-dessus nous retrouvons le shanyrak, le toit de yourte.
drapeau de la ville d'Astana de 1998 à 2008.
timbre de la Poste kazakhe de 2006

pour l'anecdote , Astana est le nom du sponsor de l'équipe de cyclisme kazakh
que l'on voit depuis 2007 dans les grandes compétitions comme le Tour de France.
 Nous voyons ici au centre Alberto Contador (en 2010), à ses côtés à gauche
 son compatriote Oscar Pereiro et à droite Alexandre Vinokourov,
le célèbre coureur kazakh et champion olympique 2012 à Londres.
Leur maillot est aux couleurs du drapeau du Kazakhstan.








capitale précédente  →  Asmara
capitale suivante     →  Asunción




 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire