dimanche 10 février 2013

Nouvel an chinois - 2013 - 新蛇年
Année du Serpent


新年快樂 !  - Happy new year ! - Bonne année !

timbres chinois des 3 derniers cycles astrologiques : 1989 , 2001 et 2013
monnaies commémoratives chinoises avec l’emblème national sur l'avers.

 e 10 février à 00h00 en France,  quelques heures plus tôt en Extrême-Orient,  à cause du décalage horaire, nous passons de l'année du dragon à l'année du serpent . Je vous propose un petit florilège d'emblèmes héraldiques (et vexillologiques), utilisant cette figure animale comme meuble principal. Petite difficulté supplémentaire au niveau documentaire : je concentre ma recherche exclusivement aux résultats concernant le continent asiatique, d’où est originaire ce calendrier astrologique.
armoiries représentant des royaumes d'Asie (Indes) dans le Conrad Grünenberg Wappenbuch (Bavière - 1493)
sceau de la Province de Nakhon Si Thammarat (Thaïlande)
montrant le zodiaque chinois avec le serpent à 2 heures.
ancien sceau de la Province de Ratchaburi (Thaïlande)
dans la partie supérieure est placée "Garuda", divinité
très importante dans toutes les religions orientales
En Orient, le serpent symbolise la sagesse, la clairvoyance et la détermination. ..
On dit de cet animal emblématique qu’il est séducteur, doté d’un charme tyrannique et reconnu comme étant un savant, il a tout pour plaire au premier abord. Le Serpent est également un philosophe, un personnage paisible et sage, profond et judicieux.
emblème javanais (Java et Bali) avec serpents "nagas" comme supports
extraordinaires drapeaux des anciens États princiers indiens de Khairagarh à gauche
et de Pal Lahara à droite, avant l' indépendance de l'Inde en 1948.  
Admirez la présence exceptionnelle de la couleur rose ! généralement proscrite en héraldique !
En Inde et jusqu'en Indonésie, depuis l’aube de la civilisation indienne, le serpent joue un rôle-clé, et fait l’objet d’une grande vénération et de cultes les plus divers ; le bouddhisme comme le jaïnisme l’ont même adopté comme symbole fort.
Les adeptes de Vishnu attribuèrent aux serpents une auréole maléfique et les firent affronter Krishna, ou encore Garuda, l’oiseau-monture de Vishnu. Le frère lui-même de Krishna, Baladeva (ou Balarama) est censé être une incarnation de Ananta, le grand serpent sur lequel repose Vishnu. Et que ce soit sous la forme du cobra lové autour de Shiva ; d’Ananta ou de Shesha, le serpent originel ; de Kaliya, le serpent géant vaincu par Krishna; de la Kundalini du tantrisme ; ou des Naga, mi-serpent mi-humains vénérés avant même les Aryens ; le serpent joue un rôle primordial dans la mythologie indienne.
emblème héraldique de la Principauté de Manipur ( Inde) - 1907-1949
drapeau de la Principauté de Gwalior (Inde) (1726-1948)
drapeau de la Principauté de Manipur (Inde) ( ?-1907)

armoiries de l'État de Gwalior (Inde) vers 1910
il y deux cobras , cherchez bien !
bannière du Royaume de Raigam (île de Ceylan - Sri Lanka) ( 1391-1412)
le paon tient un cobra dans son bec
armoiries de la Principauté de Wankaner (Inde) vers 1954
c'est au centre qu'il faut chercher, ce serpent à deux têtes 
qui est enroulé autour du trident

emblème d'un club de football en chaise
(handisport) au Japon
idéogramme chinois


La Chine, le Japon, et la grande majorité des pays d'Extrême-Orient, n'ont pas adhéré au système de l'héraldique occidentale.  Pour le Japon, la raison est simple : la société impériale et féodale avec les samouraïs avaient déjà inventé un système d'identification similaire à base de signes géométriques eux-mêmes inspirés par la nature ou les objets usuels :  ce sont les mon ou kamon,  certainement encore plus anciens que notre système héraldique européen.
kamon japonais

   Mais notre culture occidentale nous bloque dans la perception réelle en temps que système héraldique et sur sur la réalité de son ancienneté, tant ils ressemblent à nos logos commerciaux. Un système d'identification visuelle qui avait 1000 ans d'avance ! Les graphistes contemporains s'en inspirent très certainement sans vergogne. Les origines guerrières de cette emblématique (avec les samouraïs)  et l'utilisation par la noblesse japonaise,  y compris la transmission par hérédité, est similaire, contemporaine à celle de notre civilisation occidentale. Et il en est de même pour l'extension de cet usage aux personnes morales telles que villes et provinces entre autres. À l'opposé, le graphisme et les règles de composition sont simplissimes et peu soumises à des règles strictes et parfois incompréhensibles, comme l'est notre héraldique occidentale.  
 Mais, je reviendrai certainement sur ce sujet passionnant dans ce blog ultérieurement :  il est difficile à cause de la barrière de la langue et de l'écriture et il n'existe en langue française que des ouvrages généralistes sur le sujet.  A moins d’accéder aux bibliothèques  universitaires.

  Concernant le monde chinois,  j'ai trouvé quelques emblèmes institutionnels qui nous rapprochent de notre thème.


Mais vous avez compris  qu'ils n'ont pas réellement de relation avec notre serpent astrologique chinois, mais plutôt avec le serpent d'Esculape, symbole de la santé et des activités médicales, et issu de la mythologie grecque !   






SSSSSSSSCCCCc'est tout pour aujourd'hui !



         預示著迪克 Herald Dick
 



Hyogo purple snakes Pekin Peking Beijing Nankin Nanjing Taiwan Shenzhen chinese ministry of health university medical college hospital

2 commentaires: