jeudi 27 décembre 2012

Capitales du monde : Abidjan

 D ans quelques jours va commencer,  sur mon blog,  la future série sur le grand voyage héraldique "mondial" que je vous réserve à partir du 1er janvier et que vous allez adorer, j'en suis certain.  Parallèlement à la suite également en cours sur les îles et territoires enclavés que vous appréciez beaucoup, si j'en crois mes tableaux de bord statistiques,  je démarre dès ce jour une non moins belle aventure : l'inventaire des armoiries (ou emblèmes existants) des capitales d'États et des territoires autonomes du Monde entier.






1 - Abidjan

Ville principale , capitale économique de la Côte d'Ivoire, sur la lagune Ébrié.  

Population pour l'agglomération : 4 287 820 hab. (estimation pour 2011)
Abidjan naît au début du XXe s. et succède à Bingerville comme capitale administrative de la colonie dès 1934 avant de laisser elle-même à Yamoussoukro la fonction de capitale de la Côte-d'Ivoire, en 1983. L'ouverture du canal de Vridi en 1950 transforme la petite ville coloniale, promue au rang de port de mer, en une grande métropole africaine, la deuxième d'Afrique occidentale après Lagos. Dispersée sur un site complexe – continent découpé, île lagunaire plate et basse (Petit-Bassam dans la lagune Ébrié), cordon littoral –, la ville, spatialement morcelée, se présente comme une juxtaposition de quartiers originaux : le Plateau, secteur administratif et centre d'affaires ; Treichville, Adjamé (quartiers traditionnels peu remaniés), Port-Bouët, Koumassi, Yopougon, Abobo (quartiers-dortoirs) ; Deux-Plateaux, Cocody, Marcory (quartiers aisés) ; Vridi et Zone 4, qui rassemblent les activités industrielles (alimentation, chimie, textile, constructions mécaniques, travail du bois). Son tissu urbain est très morcelé (dix communes). Abidjan possède encore une université, un musée national, une Bourse des valeurs et un aéroport international (Port-Bouët). Ville administrative et commerciale, Abidjan est aussi un grand port de commerce, le principal port de la Côte d'Ivoire.   ( source : www.larousse.fr )



timbre émis en 1969 avec son enveloppe
 premier jour d'émission, ci-dessous



  Le territoire national de la Côte d'Ivoire est subdivisé en 107 départements. La zone géographique entourant la ville d'Abidjan forme l'un d'eux : le District autonome d'Abidjan, lui-même divisé en 10 communes.

logo du District d'Abidjan


drapeau du District d'Abidjan



entête de lettre de la commune d'Abobo avec les armoiries de la ville d'Abidjan
plaque de rue de la commune de Cocody illustrée par un blason monochrome aux armes de la ville d'Abidjan
emblème de la commune du Plateau, au centre d'Abidjan dérivé des
armes historique de la ville mais avec des couleurs différentes.




capitale suivante  →  Abu Dhabi




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire